Vidéo : Pourquoi la France accorde-t-elle l'indépendance à ses colonies après la 2e Guerre mondiale ?

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Histoire05:06Publié le 26/04/2022

Pourquoi la France accorde-t-elle l'indépendance à ses colonies après la 2e Guerre mondiale ?

Les années De Gaulle

Acclamé lors de la Libération de la France, le général de Gaulle doit pourtant faire face à une vague indépendantiste dans les colonies, difficile à ignorer. 

L’empire colonial français

Dès le XVIe siècle, les mouvements indépendantistes dénoncent l’oppression, le pillage économique, les inégalités entre les populations et les colons français, ainsi que l’indifférence de la France envers les soldats coloniaux qui ont contribué à la libération du pays. Certains utilisent la violence ou d’autres modes d’action comme des grèves et la participation aux élections locales. Malgré ces contestations, la France réprime toutes les insurrections, car elle souhaite maintenir son empire colonial

L’Union française

A la fin de Deuxième Guerre mondiale, l’ONU conforte les mouvements souverainistes en proclamant le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, par les Etats-unis et l’URSS qui souhaitent accroître leur influence dans le monde. Enfin, une élite indigène formée en France émerge et revendique la participation au pouvoir. La Syrie et le Liban deviennent indépendants. C’est dans ce contexte que naît l’union française en 1946, qui remplace le terme « empire » dans la Constitution. Mais cela ne suffit pas. Dans les années 1950, après huit années de guerre, l’Indochine donne naissance à plusieurs Etats. En 1956, le Maroc et la Tunisie obtiennent leur indépendance. Toutefois, les colonies d’Afrique subsaharienne, Madagascar et l’Algérie restent sous domination française

Le statut particulier de l’Algérie

Divisée en plusieurs départements, l’Algérie est peuplée de nombreux colons français. Encouragés par la défaite de la France en Indochine, les indépendantistes algériens prennent les armes. En réponse, l’armée française procède à des exécutions et torture les Algériens. Face à cette situation incontrôlable, le général de Gaulle propose une nouvelle Constitution qui prévoit la création d’une communauté française. 

La «communauté» franco-africaine

Plusieurs dirigeants africains sont favorables à la «communauté» franco-africaine, sauf la Guinée d'Ahmed Sékou Touré, qui obtient immédiatement sa souveraineté et un siège à l’ONU, le 28 septembre 1958. En 1960, cette union entre les colonies et la France atteint ses limites, car tous les Etats membres exigent leur indépendance. 

 

Producteur : Réseau Canopé ; Fondation de Gaulle

Année de copyright : 2021

Publié le 26/04/22

Modifié le 06/05/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !