Vidéo : Les disparus de la guerre d'Algérie

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Histoire07:16Publié le 23/03/2022

audio - Les disparus de la guerre d'Algérie

Les mémoires de la guerre d'Algérie

La France abandonne la thèse du suicide et reconnaît officiellement sa part dans la torture et l’assassinat d’Ali Boumendjel, en 1957, pendant la guerre d’indépendance algérienne. Un geste d’apaisement de la part d’Emmanuel Macron, commenté par l’historien Tramor Quemeneur, spécialiste de la guerre d’Algérie. 

Qui était Ali Boumendjel ? 

Un militant indépendiste issu du FLN (Front de Libération National). Avocat et dirigeant nationaliste, il prend les armes en 1954. Il fait partie de l'élite algérienne politique qui s’organise pour déstabiliser le mouvement politique en place. 

Pourquoi attendre une reconnaissance officielle ? 

Le général Aussaresses, avait fait une déclaration personnelle dans ses mémoires une vingtaine d’années plus tôt, mais uniquement en son nom propre. De fait, la reconnaissance officielle de l’Etat français est une symbolique forte, qui devrait être accueillie favorablement par Alger. L'usage de la torture et des assassinats pendant la guerre sont connus de tous, mais une reconnaissance officielle a une vraie portée symbolique. C’est aussi un premier pas pour ouvrir certaines archives et faire avancer la vérité. 

Qu’en est-il des disparus de la bataille d’Alger ? 

Au-delà de l’assassinat d’Ali Boumendjel, la question des 3 000 disparus de la bataille d’Alger, chiffre confirmé par la police, revient sur le devant de la scène. La seule année 1957, ce sont près de 1 000 personnes disparues et au cours de la guerre d'Algérie, plus de dizaines de milliers d’algériens, des pieds-noirs et de harkis... Les familles sont dans un deuil impossible. La reconnaissance des faits et la libération de la parole sont essentielles, pour effectuer un travail mémoriel en profondeur.

Quelles sont les archives classées “secret-défense” ?

Pour poursuivre le travail de recherche historique, c’est indispensable d’avoir accès aux archives, à toutes les archives. Certaines sont déjà ouvertes, mais du côté français, l’instruction interministérielle a imposé une fermeture avec le IGI 1 300 qui concerne à la fois les archives de la Seconde Guerre mondiale et la Guerre d’Algérie.

Nom de l'auteur : Florent Guignard

Producteur : RFI

Année de copyright : 2021

Publié le 23/03/22

Modifié le 29/03/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !