Vidéo : La haute mer

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Géographie05:13Publié le 07/11/2022

La haute mer

Tout sur ta mer

L'Océan s’étend à perte de vue. Toute cette masse d’eau qui se poursuit au loin, c’est la haute mer. Elle représente 45 % de la superficie de la planète. C'est la portion de l’Océan située au-delà de 370 km des côtes terrestres. A partir de cette limite, les eaux sont internationales. Elles n’appartiennent à personne, mais tous les pays en sont responsables.

La biodiversité en haute mer : un enjeu écologique

Dans cette vaste étendue d’eau, la vie prospère : la haute mer est l’espace privilégié des animaux migrateurs ou duplancton végétal qui constitue la base des chaînes alimentaires. Toute cette faune et cette flore restent encore peu connues. Et pour cause : la haute mer est difficile à explorer. On parle du plus grand écosystème de la planète tout de même ! Il s’étend sur tout le globe et il a une profondeur moyenne de 4 km, l’équivalent de treize tours Eiffel mises bout à bout.

Les médicaments issus de la mer : un enjeu scientifique

La haute mer est immense et abrite une biodiversité incroyable ! Certaines molécules issues d’organismes marins, isolées par les chercheurs, ont permis la création de 17 médicaments. Les scientifiques estiment qu’il y aurait au minimum 2 millions d’espèces encore à découvrir dans l’océan. Cela représente de nombreuses molécules qui pourraient être à l’origine de nouveaux médicaments.

Les télécommunications : un enjeu stratégique

La haute mer rythme notre quotidien : messages, appels, connexions à Instagram, Tik Tok ou YouTube … 99 % de ces flux de données voyagent par les câbles de télécommunication sous-marins. Ces câbles, qui permettent d’avoir internet à portée de main, sont longs de plusieurs centaines, voire milliers, de kilomètres et enfouis sous l’océan.

Aujourd’hui, on compte 1,3 millions de km de câbles, grosso modo 32 fois le tour de la Terre. Ces tubes aux couches multiples protègent la fibre optique qui permet de connecter les continents entre eux : c’est un réseau stratégique. Et la France est bien placée sur ce marché. La ville de Marseille est le 9e hub Internet mondial. Un hub numérique c’est l’équivalent numérique d’un nœud ferroviaire ou autoroutier : les données sont obligées d’y passer pour rejoindre leur destinataire.

Le trafic maritime : un enjeu économique

La haute mer joue aussi un rôle crucial dans notre mode de vie. Les objets du quotidien voyagent à bord de navires : le transport maritime des marchandises représente 90 % des échanges mondiaux. Depuis les années 1970, le trafic maritime a quadruplé et il augmente encore.

Bien que pénalisé par sa lenteur, le transport maritime se démarque par sa grande rentabilité et ses faibles émissions en CO2 comparé à l’aviation. Mais les navires émettent tout de même des oxydes de soufre nocifs pour la santé. De plus, l’augmentation des navires en mer n’est pas sans danger pour les animaux marins. Pollution chimique, pollution sonore, baleines percutées, 1 382 conteneurs en moyenne perdus en mer chaque année… La haute mer devient bien moins accueillante pour ses nombreux habitants.

Protection de la haute mer : un enjeu politique

D’un côté, la haute mer sert de refuge pour des millions d’espèces et s’avère essentielle à la vie sur Terre. D’un autre côté, l’exploitation de ses ressources est nécessaire au développement des activités humaines. Pas si simple d’allier tout ça !

A retenir

La haute mer représente près de la moitié de la surface de la Terre. C'est le plus grand écosystème de la planète, un espace privilégié pour les animaux migrateurs et le plancton végétal qui est à la base des chaînes alimentaires. La haute mer en quelques chiffres c'est :

  • 1,3 millions de câbles sous-marins qui protègent la fibre optique et permettent de connecter les continents entre eux.
  • 90 % des échanges mondiaux grâce au transport maritime. En 2021, plus de 5 000 porte-conteneurs ont sillonné les océans.

► Découvrez tous les épisodes de la série Tout sur ta mer.

Réalisateur : Noëlie Pansiot

Nom de l'auteur : Laura Farrenq, Paule-Emilie Ruy

Producteur : Gédéon Programmes, Nausicaa et Fondation Tara Océan

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 07/11/22

Modifié le 23/11/22

Ce contenu est proposé par