Vidéo : Comment protéger la biodiversité ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Géographie03:14Publié le 22/05/2021

Comment protéger la biodiversité ?

La face du monde

Le tissu vivant de la Terre est très riche et c’est un peu notre assurance-vie. C’est ce que l’on appelle la biodiversité. Sur la planète, plus de 3 milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour subvenir à leurs besoins.

La biodiversité en danger

La biodiversité comprend 3 niveaux :

  • Les milieux de vie, qu’ils soient grands ou petits, sauvages ou urbains.
  • Les espèces qui le peuplent et qui interagissent entre elles.
  • Les individus qui composent chaque espèce.

Cette biodiversité est indispensable aux peuples, qui chassent, pêchent ou cueillent et y trouvent de quoi se loger et se chauffer. Sans elle, l'humanité ne pourrait ni se nourrir, ni se soigner, ni même respirer.

Pour cultiver la terre ou y habiter, l’homme consomme beaucoup d’espace naturel. Il pollue et bouleverse le climat. 75 % des environnements terrestres et 40 % des environnements marins sont sévèrement altérés. Près des deux tiers de la faune sauvage auraient disparu entre 1970 et 2016. Des scientifiques affirment que nous vivons une sixième extinction de masse.

Comment préserver la biodiversité ?

Pour préserver la biodiversité et l’équilibre de la planète, une des solutions est de créer des aires protégées. Elles couvrent aujourd’hui 15 % des terres, 7 % des mers et devraient passer à 30 % d’ici 2030. Certaines de ces aires sont immenses et sauvages. Toutes ne profitent pas du même niveau de protection. Un tiers d’entre elles sont même très exposées à l'activité humaine.

L’exemple du Banc d’Arguin en Mauritanie : avec ses millions d’oiseaux migrateurs et ses herbiers marins qui servent de lieux de reproduction, il abrite une biodiversité exceptionnelle. Mais il subit de nombreuses pressions qui polluent le littoral et en épuisent les ressources. Pour le préserver, un parc national y a été créé. C’est même l’une des plus vastes aires protégées d’Afrique. Ici, l’homme et la nature sont intimement liés. 40 000 emplois dépendent de la pêche. Il est impossible de protéger l’un sans protéger l’autre. L’Etat mauritanien a donc décidé d’y interdire les pressions les plus fortes, exercées notamment par la pêche industrielle, et d’y maintenir les pêcheurs traditionnels, capables de préserver le milieu.

Parfois, la protection de la biodiversité repose sur la préservation d’aires sauvages laissées à la nature, mais dans bien des cas, elle passe d’abord par le maintien des activités humaines, dans un équilibre subtil et respectueux de chacun.

Réalisateur : Emmanuelle Ousset et Martin Carrese

Producteur : AFD, Black Euphoria

Année de copyright : 2021

Publié le 22/05/21

Modifié le 15/07/21