vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité04:32

Martinique, berceau de la créolité

Terres d'Outre-mer

D’abord appelée Madinina, « l’île aux fleurs », par les Amérindiens, la Martinique fait partie des Petites Antilles, entre Sainte-Lucie et la Dominique, en mer des Caraïbes. Avec ses 1 397 mètres, La Montagne Pelée est le point culminant de l’île.

Ce volcan détient le triste record de l'éruption la plus meurtrière du monde au XXe siècle. Le 8 mai 1902, la plus grande ville de l’île, Saint-Pierre, est entièrement détruite en quelques minutes. Le phénomène provoque la mort d’environ 30 000 personnes, soit 1 Martiniquais sur 5. La ville, surnommée le Petit Paris des Antilles, n'a pas réussi à retrouver son statut de capitale culturelle et économique de la Martinique.

La Martinique l'une des plus anciennes colonies françaises

La Martinique est une des plus anciennes colonies françaises. Malgré la présence d'Indiens Caraïbes, la France prend possession du territoire en 1635. Elle instaure une économie de plantation : tabac, puis canne à sucre et bananes. Cette activité va s’organiser sur l’exploitation massive d’esclaves africains. La situation perdure jusqu’au 23 mai 1848, date de l’abolition de l’esclavage.

Jusqu’à la Seconde guerre mondiale, l’agriculture et sa transformation dominent l’économie martiniquaise. Cette culture intensive a aujourd’hui de graves conséquences. Jusqu’en 1993, les agriculteurs ont utilisé dans les bananeraies un insecticide extrêmement toxique : le chlordécone. Il a contaminé les sols, les cours d’eau, les écosystèmes, mais aussi 9 habitants sur 10.

La Martinique subit une grave crise démographique 

La Martinique doit faire face à d’autres défis. Ce territoire de plus de 363 000 habitants subit une crise démographique. Depuis dix ans, l’île perd en moyenne 3 300 habitants par an. Et ce sont surtout les jeunes qui partent pour poursuivre leurs études ou trouver du travail. Le chômage touche 18 % de la population active.

Malgré les algues sargasses, les touristes toujours présents

Autre défi de taille : les sargasses. Depuis 2011, ces algues brunes toxiques envahissent les côtes. Un danger pour la population et une mauvaise image pour le tourisme.

Or, la Martinique accueille près d’un million de visiteurs par an. Une activité économique primordiale pour la population. Ces touristes viennent pour les plages magnifiques de la Martinique, mais aussi pour sa culture.

La culture créole officiellement reconnue

La langue créole en est l’expression. Cette rencontre entre différentes langues remonte au temps de l’esclavage. De ce mélange sont nées aussi les danses et les musiques comme la biguine, le bèlè, la kadans et le zouk.

De nombreux écrivains, philosophes, musiciens ou réalisateurs martiniquais, sont connus au-delà des frontières de l’île. Le plus célèbre est le poète et député-maire Aimé Césaire. Son concept de négritude revendique l'identité noire et sa culture comme source de fierté.

Son travail a été enrichi par une nouvelle génération d’écrivains. Le philosophe Edouard Glissant a développé la notion d’ « antillanité » pour souligner la richesse de la culture antillaise qui a su mêler les apports culturels des civilisations européennes et africaines. Dans son sillage, dans les années 1980, Raphaël Confiant,Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau, ont publié L’éloge de la Créolité, un manifeste sur la diversité des valeurs culturelles et spirituelles propres aux Créoles des Antilles françaises.

Ces mouvements ont permis une reconnaissance du créole, à l’école notamment où il était interdit autrefois. Un nouveau pas a été franchi en 2000 avec la création du Capes de créole pour former des professeurs. À la rentrée 2019, cinq classes bilingues Français-Créole ont été créées. L'apprentissage précoce d’une langue vivante régionale, est aujourd’hui reconnu comme bénéfique pour la réussite des élèves.

 

Découvrez tous les épisodes de Terres d'Outre-mer

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Fabien Dubedout

Producteur : Corner Prod

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 15/09/20

Modifié le 22/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par