Vidéo : Biodiversité en Outre-mer : un patrimoine riche mais fragile

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Géographie03:27

Biodiversité en Outre-mer : un patrimoine riche mais fragile

Decod'actu

La France abrite 10 % de la biodiversité mondiale. Une richesse incroyable qu’elle doit en grande partie à ses territoires d’outre-mer, répartis sur 4 océans et 4 continents. C’est là que l’on trouve environ 80 % de la biodiversité française.

Une biodiversité exceptionnelle et unique

L’Outre-mer français représente 0,08 % de la surface terrestre. Mais il abrite plus d’espèces endémiques que toute l’Europe continentale. On parle d’espèce endémique quand il s’agit d’une espèce présente sur un territoire bien déterminé et nulle part ailleurs. C’est le cas de l’oiseau carouge que l’on trouve en Martinique, ou le cagou en Nouvelle-Calédonie. Or, 83 % de ces espèces endémiques françaises sont en Outre-mer.

Pourquoi ? Parce que ces territoires sont surtout des îles. La vie s’y est développée à l’écart du monde pendant des centaines de milliers d’années. Une nature unique qui reste mal connue. Alors, des expéditions et des missions scientifiques sont régulièrement organisées.

Ces espaces exceptionnels sont en danger

Les écosystèmes de l’Outre-mer font partie des « points chauds » de biodiversité. C’est-à-dire les zones les plus riches du monde en espèces endémiques, mais aussi les plus menacées. Il en existe 36, et 4 de ces points chauds se situent en Outre-mer : dans les Caraïbes, dans l’océan Indien, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie.

Résultat : la France figure parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées. Principale responsable : l’action de l’homme. La destruction des milieux, la surexploitation des ressources naturelles, la pollution ainsi que le réchauffement climatique ont un impact important. L’introduction et la prolifération d’espèces envahissantes constituent aussi un danger pour des espèces qui étaient jusque-là préservées des prédateurs.

Comment protéger cette biodiversité ? 

En Outre-mer, certaines collectivités ont plus d’autonomie que les autres pour choisir la façon de protéger leur nature. Toutes sortes de dispositifs sont mis en place par les autorités : au niveau local, national et même international. La Guyane possède ainsi le plus grand parc national de l’Union européenne. La Polynésie veut créer une des plus grandes aires marines protégées au monde. À ces aires protégées s’ajoutent le travail de nombreuses associations ainsi que des actions citoyennes.

Pour faire participer les populations, le gouvernement a décidé de créer un Compteur de biodiversité d’Outre-mer, avec le muséum national d’Histoire naturelle et l’Office français de la biodiversité. Ce site Internet sera dédié au partage de la connaissance, à la sensibilisation et au relais des initiatives locales. Son lancement est prévu en 2021.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Fabien Dubedout

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 08/10/20

Modifié le 14/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par