Vidéo : Les pollutions industrielles en Europe

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:30Publié le 22/04/2021

Les pollutions industrielles en Europe

LIPE

Les premières grandes pollutions du continent européen sont directement liées à son industrialisation et à l’utilisation à grande échelle de combustibles polluants. A travers cette vidéo, un point est fait sur les multiples conséquences de cette pollution industrielle et les mesures prises pour la réguler.

Quand et pourquoi les pollutions industrielles apparaissent-elles en Europe ?

A la fin du XVIIIe siècle, un des combustibles les plus polluants est charbon de terre (la houille) en Angleterre qui alimente désormais les fourneaux industriels pour fabriquer du verre, des tuiles, de la chaux… L’utilisation de la machine à vapeur pour produire de l’énergie à partir de la houille, selon le procédé de James Watt, est un facteur clé de l’industrialisation des villes européennes après 1800 et, en conséquence, de leur pollution. Deux secteurs essentiels de la production industrielle vont se développer, la métallurgie et le textile, facteurs de pollution supplémentaire car ils ont recours à de nombreux produits chimiques.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la croissance démographique, l’industrialisation galopante, la hausse de la consommation aussi, provoquent des pollutions de plus en plus massives. En raison de l’extension des réseaux de voies ferrées, les villes européennes ne sont plus les seules touchées : les périphéries ou les bassins miniers comme la Rhur en Allemagne sont de plus en plus pollués.  

Dès le début du XXe siècle, la houille est moins utilisée au profit de l’électricité, grâce à cela on observe alors une diminution de la pollution dans les villes. Mais une pollution en chasse une autre : celle provoquée notamment par la pétrochimie et la fabrication de nouveaux produits de synthèse, comme le plastique.

Quelles sont les conséquences de la pollution industrielle européenne ?

Les répercutions sont multiples : les rivières et les champs sont particulièrement exposés : les premières en raison principalement de l’utilisation des produits chimiques ou de colorants artificiels dans l’industrie textile, les seconds par l’acide sulfurique dégagé dans la fabrication de la soude artificielle, nécessaire aux verreries et savonneries par exemple. Les champs autour de Paris, de Liverpool sont dévastés, et le niveau de pollution atteint par le Rhin à la fin du siècle est dramatique.

Les industries gourmandes en houille provoquent des fumées denses, chargées de soufre, d’hydrocarbures, de métaux lourds, et qui saturent progressivement l’atmosphère des villes européennes. Les sols urbains sont également pollués par les rejets d’ammoniac ou de bitumes causés par l’industrie et utilisation du gaz d’éclairage dans les villes. Il ne faut pas non plus occulter les conséquences néfastes de ces pollutions multiples sur la santé humaine des ouvriers qui travaillent dans ces différentes industries, ainsi que celles et ceux qui habitent aux alentours.

Comment réguler cette pollution industrielle ?

Les nuisances provoquées par les industries sur l’environnement et la population sont dénoncées très tôt dans le siècle par de multiples procès. Parallèlement, en France, une première loi sur les usines polluantes est adoptée en 1810, puis progressivement dans le reste du continent.

Mais plutôt que de détruire ou d’interdire les industries polluantes, les administrations fixent des limites ou des seuils de tolérance. Car durant tout le XIXe siècle, une grande partie de la population et des décideurs accorde une grande confiance aux progrès techniques et à la diminution des pollutions industrielles qui devrait en découler.

Réalisateur : LIPE

Nom de l'auteur : Université de Nantes, Lipe

Producteur : LIPE

Année de production : 2020

Publié le 22/04/21

Modifié le 16/09/21