Vidéo : Paris haussmannien : la transformation d'une ville

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Histoire04:41Publié le 29/04/2022

Paris haussmannien : la transformation d'une ville

Etincel : points de passage et d'ouverture

Au début du Second Empire, Napoléon III veut moderniser Paris. Un chantier colossal en raison de l’insalubrité de la ville, qu’il va confier à Georges-Eugène Haussmann. Celui-ci va profondément transformer la capitale, notamment à travers un style architectural typique. 

Paris, ville insalubre au milieu du XIXe siècle

Avec un million d’habitants, Paris est, en 1850, la deuxième ville la plus peuplée d’Europe. Mais la capitale est vétuste, notamment en ce qui concerne ses installations sanitaires. Elle ne dispose pas d’égouts, ce qui contribue à la propagation des épidémies. Certains Parisiens doivent utiliser l’eau de la Seine pour leurs besoins quotidiens. De plus, aucun contrôle n’est exercé sur le développement urbain. Les ouvriers, par exemple, qui sont de plus en plus nombreux en raison de l’exode rural, doivent s’agglutiner dans de petits logements. Cela ne fait qu’aggraver la réputation de la ville, déjà considérée comme une cité insurrectionnelle depuis la Révolution française

Les grands travaux du baron Haussmann 

Lorsqu’il devient empereur, Napoléon III décide de transformer Paris. S’inspirant du modèle londonien, il veut une capitale impériale puissante, moderne, et facile à contrôler. Il confie cette mission à Georges-Eugène Haussmann, alors préfet de la Seine. Celui-ci commence par annexer une douzaine de communes, situées entre le centre et les fortifications extérieures, augmentant de 40% la superficie de la ville, qu’il divise en vingt arrondissements. 

Il conçoit de larges voies, et fait détruire 25 000 maisons qu’il veut remplacer par des immeubles de sept étages construits en série, formant un style architectural auquel il donnera son nom. Il équipe la ville d’un vaste réseau d’assainissement et d’eau portable. Il installe des parcs, des squares, mais aussi des bancs, des kiosques, des fontaines et des arbres le long des avenues aux chaussées pavées. Grâce à ces travaux, les omnibus traversent désormais la ville en seulement 20 minutes. Il fait aussi reconstruire les halles pour la vente de produits alimentaires à destination de la population. Des bâtiments sont rénovés, ou réhabilités, et de nouveaux lieux de culte ou de pouvoir sortent de terre, comme l’opéra Garnier. Ces transformations attirent les curieux du monde entier qui viennent admirer la nouvelle Paris. 

Les inconvénients de la rénovation

Cependant, ce projet titanesque mené rapidement au détriment du patrimoine cause de nombreux désagréments pour les Parisiens, comme la destruction d’édifices anciens hérités de l’époque médiévale. Certains, comme Jules Ferry, dénoncent le coût exorbitant de ce chantier et les opérations immobilières qu’elle provoque, et qui ne profitent qu’aux proches du régime impérial. A cause de la hausse des loyers, les ouvriers sont forcés de s’éloigner du centre. Les critiques grandissantes pousseront Napoléon à démettre Haussmann de ses fonctions, quelques mois seulement avant la chute de son Empire. Néanmoins, les travaux continueront jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, faisant de la capitale une cité nouvelle qui charmera le monde entier.

Réalisateur : Samuel Coulon

Producteur : Réseau Canopé et Etincel

Année de copyright : 2020

Publié le 29/04/22

Modifié le 24/06/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !