Vidéo : Zones humides sous pression

icu.next-video

Contenu proposé par

France 24
Sciences de la vie et de la Terre06:15Publié le 29/07/2022

Zones humides sous pression

Elément Terre

Éliminées par l’homme, les zones humides sont à reconstruire, car elles abritent un écosystème nécessaire à l’équilibre de la planète. 40 % des zones humides ont disparu entre 1970 et 2015, à un rythme trois fois plus rapide que la déforestation. L’équipe d’Elément Terre, nous raconte les dessous de leur enjeu écologique. 

Qu’est-ce qu’une zone humide ? 

Etang, lac, mares... une zone humide est un lieu où l’eau est présente, même si on ne la voit pas forcément en surface. Les tourbières par exemple font partie des zones humides. Elles sont parfois détruites au profit d’extension de zones agricoles, d’habitations, d’industries. On assèche aussi les marais pour diminuer les insectes, comme les moustiques, pourtant leur rôle est vraiment important dans l’équilibre de la biodiversité. Depuis 2014, un programme européen aide à remettre en place les tourbières dans le Jura : réouvertures des anciens méandres, et conservation de l’eau dans la zone humide le plus longtemps possible. 

L’enjeu des zones humides 

Elles ne représentent que 3 % de la surface de la Terre. Mais telles des éponges, elles régulent le cycle de l’eau, la purifient et sont de véritables puits de carbone naturels. Non entretenues, elles peuvent avoir un effet dévastateur sur le climat :

  • Relâchement du gaz à effet de serre et un risque d’assèchement, du sol.
  • Risque d’inondation et de crues, du fait de l’absence de rétention de l’eau 
  • Risque de disparition de la faune et de la flore endémiques.

Une zone tampon nécessaire 

Ce projet aide à démontrer l'action des bactéries sur les nitrates et les pesticides utilisés en agriculture. Telle une zone libellule, la zone humide aménagée permet une analyse et un suivi de la qualité de l’eau. Il en résulte une diminution de la quantité de polluants à la sortie. L'idée est d’avoir une classification des pesticides en fonction de leur biodégradabilité et d’inciter les agriculteurs à opter pour d'autres molécules, qui sont, elles, complètement absorbables par la nature.

Producteur : France 24

Publié le 29/07/22

Modifié le 29/07/22

Ce contenu est proposé par