Vidéo : Changement climatique, les défis de l'agriculture

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité03:05Publié le 09/09/2022

Changement climatique, les défis de l'agriculture

Décod'actu

Depuis le début du XXe siècle, la température moyenne a augmenté de 1,7 °C en France métropolitaine. Alors que la moyenne mondiale a augmenté de 1,1 °C. De quoi bouleverser le paysage agricole français, car face à l'urgence, il faut s'adapter.

l'adaptation au climat

Des espèces nouvelles apparaissent dans l’Hexagone :

  • L’orange, par exemple, était cantonnée au sud de l’Europe, à la Corse et un peu au pourtour méditerranéen. Aujourd’hui, on retrouve des oranges et des citrons cultivés en pleine terre dans le Sud-Ouest.
  • Un agriculteur breton fait pousser du gingembre, de l’ananas et de la vanille. Et des bananes ont même pu être récoltées à Nantes !

Les agriculteurs, eux aussi, tentent de s’adapter au changement climatique :

  • Les calendriers des récoltes changent : depuis les années 1980, les vendanges ont été avancées de plusieurs semaines et même d’un mois sur certains cépages, comme le riesling alsacien. 
  • Des vignerons tentent l’expérience de la vigne… en Bretagne !

Le changement climatique et l'agriculture en France

Le climat hexagonal change :

  • La pluviométrie baisse dans tout le sud de l’Hexagone, ce qui met en péril la culture du blé et du maïs qui semble plus adaptée au nouveau climat du Centre-Nord.
  • Les événements extrêmes, comme les fortes tempêtes ou les vagues de chaleur intense, se multiplient.
  • Les littoraux vont faire face à la montée des eaux et l’érosion des côtes.
  • Les périodes de gel diminuent, ce qui pourrait favoriser le colza dans le Nord-Est.

l'adaptation des pratiques

Les agriculteurs vont devoir diversifier les cultures et adapter les espèces, mais aussi changer leurs pratiques.

  • Dans beaucoup de régions, l’eau est déjà une denrée qui se fait de plus en plus rare. Or 48% de l’eau consommée en France l’est pour l’irrigation. Le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations unies) recommande de mieux gérer la ressource de l’eau, son stockage, sa réutilisation mais aussi de se tourner vers l’agroforesterie, c’est-à-dire, la présence d’arbres et d’arbustes associés aux cultures pour offrir de l’ombre et de l’engrais, naturellement.
  • Parallèlement l’agriculture travaille à diminuer son empreinte carbone. Elle a représenté, selon le GIEC, plus de 20% des émissions de gaz à effet de serre entre 2010 et 2019. Pour éviter d’être victime du réchauffement climatique, l'agriculture doit aussi cesser d’en être l’une des causes. Elle doit limiter la déforestation, et l’usage d’engrais azotés notamment.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Cécile Bontron

Producteur : France Télévisions, Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 09/09/22

Modifié le 12/09/22

Ce contenu est proposé par