Vidéo : Le traître parmi les lycéens résistants en 1944

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:07Publié le 19/01/2021

Le traître parmi les lycéens résistants en 1944

Les lycéens, le traître et les nazis

En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux réseaux de la Résistance sont infiltrés par des informateurs de la Gestapo. Autrement dit, des traîtres. Le réseau baptisé « Liberté » et constitué de lycéens résistants, n’y échappe pas. C’est ce que raconte cet extrait du documentaire Les lycéens, le traître et les nazis, réalisé par David André.

André Parent et le réseau Liberté

Durant la Seconde Guerre mondiale, et malgré son organisation militaire et cloisonnée, le réseau Liberté va être victime de trahison. En effet, un des lycéens qui fait partie des membres du mouvement va retourner sa veste. Il s’agit d’André Parent, arrivé dans la capitale en 1940. Il est entré dans l’organisation clandestine par le biais de Claude Soreph, un des chefs du réseau, qui a également embarqué son frère Serge. André Parent entame alors un long processus de trahison.

La raison de la trahison

À cette époque, le moral d’André Parent est au plus bas. Il se remet d’une jaunisse, et de la syphilis qu’il a contractée lors d’une relation avec une jeune fille. Pour le sanctionner de cette faute, ses parents limitent son argent de poche à 25 francs par semaine. Cette sanction ralentit de toute évidence son train de vie, et l’empêche de sortir avec ses camarades qui ont plus d’argent dans leur portefeuille et profitent de la vie davantage que lui. Tout ceci le tracasse et le déprime. Il lui faut trouver une solution.

André Parent : le lycéen devenu traître et agent

En pleine occupation allemande début mars 1944, pour palier à son manque d’argent, André Parent rend visite au bureau de la Gestapo pour y révéler des informations secrètes en échange d’une rémunération. Il dévoile tout ce qu’il sait sur l’organisation du mouvement dans laquelle il est engagée. Il dénonce plusieurs noms, dont celui Claude Soreph. Il récolte en échange de ces révélations 1000 francs. Il devient ainsi un traître, d’un côté ; et de l’autre, il devient pour les Allemands, l'agent Claude.

Réalisateur : David André

Producteur : Cie des Phares et Balises

Année de production : 2020

Publié le 19/01/21

Modifié le 20/09/21

Ce contenu est proposé par