Vidéo : Mohandas Gandhi, la marche du sel

icu.next-video

Contenu proposé par

INA
France Télévisions
TV5MONDE
Histoire04:43Publié le 06/09/2021

Mohandas Gandhi, la marche du sel

La grande explication

Le 12 mars 1930, Mohandas Gandhi quitte son lieu d’ermitage, l’ashram de Sabarmati, à l’ouest de l’Inde, entouré de quelques dizaines de disciples. C’est le début de la “marche du sel”, une campagne de désobéissance civile massive qui va marquer un tournant majeur dans l’histoire de l’Inde.

La non-violence contre l’oppression

C’est dans une Inde sous domination britannique que Mohandas Karamchand Gandhi voit le jour en 1869, dans le Gujarat. Devenu avocat, après des études à Londres, le jeune Gandhi s’installe en Afrique du sud, une autre colonie anglaise, où il défend la communauté indienne contre le racisme institutionnalisé des colons blancs. C’est là qu’il élabore les fondements de sa pensée politique, le « satyagraha », une doctrine qui repose sur la non-violence pour lutter contre l’oppression.

La désobéissance civile contre la tutelle britannique

Surnommé le Mahatma qui signifie « grande âme » en hindi, Gandhi rentre en Inde où il est désormais célèbre.  Bien décidé à libérer son pays de la tutelle britannique, il prend la tête du parti du Congrès, principal mouvement autonomiste de l’Inde. Des millions d’Indiens entendent son appel à la désobéissance civile. Lui-même multiplie les manifestations et les grèves de la faim.

Une vie ascétique dans un ashram

Lorsqu’il n’est pas entouré d’une foule immense de fidèles, Gandhi vit retiré dans un ashram où il mène une vie ascétique, faite de travaux manuels et de spiritualité. C’est de là qu’il partira le 12 mars 1930 pour sa marche du sel.

Le sel symbole de contestation anticoloniale

En 1930, l’Inde est soumise à un certain nombre de lois coloniales. Parmi elles, l’acte de 1882 qui impose une taxe sur le sel et en interdit formellement la vente et la récolte aux indigènes. C’est contre cette loi injuste que Gandhi décide de se dresser, en bravant l’interdit pour récolter une poignée de sel. Un geste simple, non violent, et à la portée de tous, qui fait de ce bien vital, le symbole de la contestation coloniale. 

Le mouvement prend de l’ampleur 

Pendant vingt-cinq jours, la frêle silhouette du Mahatma marche en direction des marais salants de Dandi pour y défier l’Empire britannique. Progressivement, le mouvement prend de l’ampleur. Le cortège est rejoint par une foule immense et suivi par des journalistes du monde entier.  

L’océan Indien, terme de la marche

Le 6 avril 1930, au terme d’une épopée de plus de 380 kilomètres, les marcheurs arrivent à Jalalpur, au bord de l'océan Indien. Aux côtés de Gandhi, comme dans le pays tout entier, des milliers d’hommes et de femmes plongent leurs mains dans l’eau pour remplir des récipients d’eau salée.  

En route vers l’indépendance de l’Inde

Le mouvement, non violent, est très vite réprimé. Le 4 mai 1930, comme des milliers de personnes, Gandhi est arrêté et mis en prison. Mais la désobéissance civile se poursuit et d’importants mouvements de protestation éclatent partout en Inde. L’administration britannique est contrainte de négocier. Après neuf mois d’incarcération, Gandhi est invité à participer à une table ronde à Londres et ouvre les débats sur l’indépendance du pays.

1947, la douloureuse indépendance de l’Inde et du Pakistan 

Mais il faut encore attendre seize ans pour que l’indépendance de l’Inde soit déclarée en 1947. Malgré les efforts de Gandhi pour préserver l’unité du pays, l’Inde est divisée en deux nations indépendantes : le Pakistan, à majorité musulmane et l’Inde elle-même, à majorité hindoue. Un divorce qui déclenche une effroyable guerre civile et l’exode de millions de personnes. 

30 janvier 1948 : assassinat de Gandhi, père de la nation indienne 

Pour l’apôtre de la non-violence, cette victoire a donc un arrière-goût amer. Un an plus tard, Gandhi est assassiné par un fanatique hindou, victime de la haine qu’il a si brillamment combattue. 

 

 

► Découvrez tous les épisodes de La Grande Explication

Réalisateur : Flore-Anne d'Arcimoles

Nom de l'auteur : Flore-Anne d'Arcimoles, Olivier Carpentier

Producteur : INA avec la participation de France Télévisions et TV5Monde

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Publié le 06/09/21

Modifié le 15/09/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !