Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

grafitti de la trabant - mur de berlin

Graffiti de la Trabant symbolisant la chute du mur de Berlin. Photo : DR.

En 1989, l'Allemagne de l'Est fête ses quarante ans d'existence.
Le dirigeant du pays Erich Honecker veut faire de cet anniversaire la célébration du modèle communiste. Il invite donc à Berlin-Est tous les dirigeants des pays communistes.
La célébration tourne à la manifestation pro-Gorbatchev, acclamé aux cris de « Aide-nous ! Aide-nous ». Gorbatchev s'adresse alors à la direction communiste de la RDA en leur disant « Celui qui vient trop tard est puni par la vie ».

Des manifestations de plus en plus nombreuses, notamment à l'initiative de l'église protestante se déroulent chaque semaine, aux cris de « Nous sommes le peuple ».
Le changement des hommes au pouvoir ne fait diminuer ni les manifestations ni la pression pour l'ouverture des frontières.
Le 9 novembre, le gouvernement se résout à laisser les points de passage vers Berlin-Ouest ouverts. C'est la ruée ininterrompue toute la nuit et la journée suivante.
La population commence dès lors à détruire le mur, symbole de leur enfermement.

Publié le 15/10/12

Modifié le 07/02/20

Retrouve ce contenu dans :