L'origine de la loi Taubira est une ancienne revendication identitaire des populations issues de l'esclavage, exigeant que la France intègre cette histoire dans sa mémoire et dans son enseignement. Intégration qui ne s'est pas fait si aisément. 

 

Cette revendication, relativement isolée au départ, a pris une forme d'urgence avec l'anniversaire des 150 ans de l'abolition de l'esclavage en 1998, année où les manifestations et les commémorations ont été extrêmement nombreuses. Quelques années plus tard, la conférence de l'ONU sur les droits de l'Homme à Durban a officiellement qualifié l'esclavage de crime contre l'humanité. En parallèle, l'idée a progressé en France pour, à terme, donner lieu à la loi Taubira votée unanimement le 10 mai 2001.

 

 

Publié le 29/03/13

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :