Vidéo : 21 février 1916, début de la bataille de Verdun

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni29:49

21 février 1916, début de la bataille de Verdun

Les cours Lumni - Primaire

Qu'est-ce que la bataille de Verdun ? Pourquoi a-t-elle marqué la Première Guerre mondiale ? Réponses avec la professeure Alexandra.

Retrouvez le support du cours en pdf.

L'Ossuaire de Douaumont est un lieu à la mémoire des soldats morts français mort pendant la première Guerre Mondiale. Il inauguré en 1932, en Meuse, au nord-est de Verdun. Pourquoi ce lieu et plus généralement Verdun sont un symbole fort de la première Guerre Mondiale ?

1914 : la guerre de position

En 1914, les grands empires européens s’affrontent. La France, le Royaume Uni et la Russie s’allient. C’est la Triple Entente. En face, l’empire allemand, l’empire austro-hongrois et l’Italie s’allient. C’est la Triple Alliance.

Les armées françaises et allemandes vont rapidement « au front ». Le « front » c’est la ligne où les armées ennemis se font face. Cependant, les armées restent immobiles la plupart du temps. C’est une guerre de position.

Lorsque les armées veulent gagner du terrain, elles bombardent violemment les lignes ennemies. Les pays font donc une course à l’armement. En France, les usines André Citroën fabriquent des obus. Les hommes étant mobilisés au front, ce sont majoritairement les femmes qui participent à cette course à l’armement.

1916 : la bataille de Verdun

En 1916, les chefs militaires allemands décident de concentrer dans la région de Verdun des troupes et une énorme quantité de canons pour enfoncer le front et gagner la guerre.

Le 21 février 1916 marque le début des bombardements allemands sur les soldats français de la région de Verdun. C’est le début de la bataille de Verdun et l’une des grandes dates de la Première Guerre mondiale. Les allemands gagnent du terrain autour de Verdun.

En réponse, le général Joffre impulse l’offensive française. Des milliers de soldats vont se relayer au front en passant par la « Voie Sacrée ». C’est la route qui mène au front. Elle sert aussi à acheminer les vivres et l’armement. Les combats sont incessants et très violents. C’est l’horreur au front. La mitrailleuse est l’une des armes les plus mortelles dans les tranchées.

En décembre 1916, malgré de nombreuse pertes, l’armée française résiste. Les allemands ne parviennent pas à percer le front.

Verdun : une bataille totale

  • Des dizaines de milliers d’hommes sont tués : 163 000 Français et 142 000 Allemands tués ou disparus.
  • Des centaines de milliers de soldats sont blessés.
  • Les civils participent aussi à l’effort de guerre.
  • Des dizaines de milliers de tonnes de matériel
  • Des dizaines de millions d’obus

Il y une force symbolique dans cet affrontement : quand on parle de première Guerre Mondiale, on parle de Verdun.

Aujourd’hui, l’ossuaire de Douaumont, les forts de la Meuse et la Voie Sacrée conservent la mémoire et la symbolique de cette bataille.

Lexique 

Front : zone, ligne de combat en deux armées qui se font face

Ossuaire : lieu de mémoire couvert ou l’on met les ossements des morts

Tranchées : large fosse, reliées les unes aux autres par des boyaux, dans lesquelles les soldats se terrent pour se protéger

Artillerie : matériel de guerre comprenant les canons et les obus.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 27/07/20

Modifié le 28/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par