Vidéo : Découverte de la spécialité autour de l'exemple des Jeux olympiques (14 mai)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Spécialités27:50

Découverte de la spécialité autour de l'exemple des Jeux olympiques (14 mai)

La Maison Lumni, les cours - Lycée

La prof Lydie propose de vous faire découvrir la spécialité de première Histoire, géographie, géopolitique et sciences politiques.

La spécialité Histoire, géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP)

L’originalité de cette spécialité réside dans le fait de réunir ces quatre disciplines. Cela signifie que pour analyser et élucider la complexité du monde passé et contemporain, nous mobilisons plusieurs points de vue, des concepts et des méthodes variés. Le fait de mobiliser plusieurs points de vue signifie que chacune des 4 disciplines a des démarches, des règles et des méthodes qui lui sont propres et qui s’enseignent. Il est important, dans le cadre de la spécialité, d’apprendre les spécificités des disciplines concernées afin de des respecter et de les appliquer.
Notre approche est thématique et non chronologique. Ainsi, à l’occasion du traitement d’un thème, comme celui des frontières, de la démocratie ou de la puissance, les élèves peuvent se rendre compte de la complémentarité des différentes approches disciplinaires. L’intérêt est alors de discerner les enjeux sociaux, politiques, économiques, culturels, diplomatiques et stratégiques pour lesquels l’étude du passé et de territoires donnés permettent de mieux comprendre le présent.

En quoi ces quatre disciplines sont-elles complémentaires pour permettre de comprendre la complexité du monde passé et contemporain ?

Pour le comprendre, la prof prend un exemple, celui des Jeux olympiques.

Retrouvez, en PDF :

Le plan du cours

I - Porter un regard historique

1. Qu’est-ce que l’histoire ?

L’histoire saisit chaque question dans son épaisseur temporelle. Le recours à la longue durée, la mise en perspective d’événements et de contextes appartenant à différentes périodes rendent attentif aux continuités et aux ruptures, aux écarts et aux similitudes. L’histoire éclaire et contextualise le rôle des acteurs.
A. L’historien s’appuie sur des sources
B. L’historien applique une méthode scientifique

2. En quoi l’histoire permet-elle de mieux comprendre les JO modernes ?
A. Généralités

B. Zoom sur les JO de Berlin en 1936

  • a. « Aryaniser » les organisations sportives allemandes
  • b. Boycotter les JO de Berlin ?
  • c. La question du nazisme aux JO de Berlin

II - Porter un regard géographique

1. Qu’est-ce que la géographie ?

La géographie permet d’identifier et de comprendre les logiques d’organisation de l’espace ainsi que l’influence des acteurs sur les territoires. Par la pratique continue du changement d’échelle, par la réalisation et l’analyse de cartes, par l’intérêt porté aux territoires proches ou éloignés, elle autorise les comparaisons et la réflexion critique. La géographie c’est donc des hommes et des sociétés dans leur espace avec des enjeux, des acteurs et des conflits.

A. Le géographe étudie l’espace
B. …car le géographe cherche à comprendre les territoires

2. En quoi la géographie permet-elle de mieux comprendre les aménagements liés aux JO Paris 2024 ?

III - L'étude de la géopolitique

1. Qu’est-ce que la géopolitique ?

La géopolitique envisage les rivalités et les enjeux de pouvoir sur des territoires considérés dans leur profondeur historique, ainsi que les représentations qui les accompagnent. La géopolitique, c’est l’étude des rapports de force, des relations de puissance dans le contexte historique et géographique. Ce sont les relations internationales, étudiées dans leurs dimensions militaires, politiques et diplomatiques.

A. La géopolitique étudie les rapports de force entre les acteurs
B. La géopolitique étudie les manifestations de ces rapports de force, leurs enjeux et leurs dynamiques

2. Les JO sont-ils géopolitiques ?

A . L’exemple de l'Autriche-Hongrie

B L’exemple d’Israël/Palestine

C. L’exemple des deux Chine

  • a. Une première opposition lors des JO d’Helsinki en 1952
  • b. À partir des JO de Melbourne en 1956 : Taïwan représente la Chine
  • c. Le retournement de situation aux Jeux olympiques de Montréal en 1976
  • d. Depuis les années 1980 : la représentation des 2 délégations

IV - Qu’appelle-t-on sciences politiques ?

1. Qu’est-ce que les sciences politiques ?

La science politique étudie les phénomènes dans leur spécificité politique. Elle est ici abordée à partir de ses principaux domaines : l’étude des relations internationales, des concepts, des régimes et des acteurs politiques (dont les organisations internationales) dans une démarche comparative. Les sciences politiques étudient les relations entre les hommes et les institutions qui constituent une société politiques.
Elles étudient les formes que prennent ces relations :

  • Les États
  • Les institutions
  • Le droit

Les sciences politiques désignent donc la manière dont les sociétés s’organisent pour penser et construire la politique.

A. C’est l’analyse des institutions

B. C’est l’analyse des relations et rapports de force entre les acteurs

C. C’est l’analyse des manifestations de ces faits politiques dans la vie quotidienne

2. En quoi les sciences politiques peuvent-elles aider à comprendre les JO ?
A. L’indépendance du mouvement olympique par rapport à la politique

B. L’interdiction de l’expression politique aux JO

C. Cependant les JO sont régulièrement le théâtre de l’expression politique

  • a. La question de la ségrégation raciale aux États-Unis
  • b. La question de l’apartheid en Afrique du Sud

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 14/05/20

Modifié le 14/05/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par