La bataille de Moscou

icone menu
Apocalypse : la Deuxième Guerre mondiale
Publié le 11/06/14Modifié le 01/03/19

Sur le même sujet

Moscou : première défaite majeure de l'armée nazie

Novembre 1941. Malgré les poux, les punaises, la gale et le typhus, la Wermacht arrive à avancer jusqu'à trente kilomètres de Moscou. Pendant que l'armée soviétique contient cette avance allemande, Staline organise la défense de la ville avec le plus brillant peut-être de ses généraux : Joukov. L'espion Sorge a révélé que le Japon, pourtant allié d'Hitler, avait décidé de ne pas attaquer la Russie, puisque son principal ennemi est l'Amérique. Joukov peut dégarnir ses forces d'Extrême Orient et faire venir ses divisions de Sibériens, qui ne craignent pas le froid. Joulov veut prendre la Wermacht en tenaille. Le 5 décembre 1941, ils contre-attaquent. 50 000 Allemands sont tués, 57 000 sont faits prisonniers et partent pour la Sibérie.

Retrouve ce contenu dans :