Vidéo : L’adversaire insensé d’Adolf Hitler

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire06:06Publié le 20/01/2022

L’adversaire insensé d’Adolf Hitler

Apocalypse : Hitler

Tandis qu’elle s’enfonce dans les terres russes en faisant face à l’Armée rouge, l’Armée allemande doit également affronter un autre adversaire terrifiant : l’hiver. Des conditions climatiques effroyables qui ralentiront considérablement son avancée…

Une guerre contre l’Union Soviétique plus compliquée que prévu

Après l’opération Barbarossa, les forces d’Adolf Hitler continuent de progresser contre la grande Armée rouge de son ennemi Staline. Mais alors que la ligne de front se rapproche de plus en plus de Moscou, le climat devient d’une grande aide pour les Soviétiques. En effet, les soldats allemands essuient de fortes intempéries ; c’est la « raspoutitsa », la pluie de novembre, aussi appelée « la saison sans routes ». Les étendues de terre deviennent d’immenses champs de boue dans lesquels les Allemands s’enlisent.

Au bout de cinq mois de guerre, ils comptent déjà 200 000 morts et disparus, ainsi que 500 000 blessés. Une situation qui commence à inquiéter les responsables du IIIe Reich. Le 8 novembre 1941, tandis qu’ils sont réunis comme tous les ans dans la brasserie de Munich où Hitler avait tenté un premier coup d’état 20 ans plus tôt, le Führer se veut rassurant. Et face à ceux qui suggèrent de trouver une solution rapidement, voire d’arrêter la guerre, il rejette la responsabilité sur Staline, tout en restant confiant sur ses chances de succès. C’est d’ailleurs dans cette brasserie qu’un premier attentat à sa vie avait été perpétré, en 1939. Il survivra à 42 tentatives d’assassinat au total, principalement à la bombe, et fera réquisitionner des jeunes femmes terrorisées dans toutes ses résidences pour faire goûter chaque plat afin d’éviter un empoisonnement.

Les terribles conditions de vie des soldats allemands en URSS

A partir du 15 novembre, les conditions climatiques continuent d’empirer en Russie, et la température atteint -20 degrés. Hitler étant persuadé que les Soviétiques allaient perdre en trois semaines, les soldats ne sont pas du tout équipés pour affronter ce froid intense et les importantes chutes de neige. Des conditions de vie infernales pour ces hommes, qui doivent parfois marcher pendant des heures sous un vent glacé pour atteindre des abris précaires. Hitler, lui, évoque la sélection naturelle, théorie de Charles Darwin. Il déclare : « Si notre peuple n’est pas prêt à faire des sacrifices, il sera détruit par une autre puissance plus forte ».

Réalisateur : Daniel Costelle, Isabelle Clark

Producteur : CCxC, Louis Vaudeville et ECPAD

Année de copyright : 2020

Publié le 20/01/22

Modifié le 09/03/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !