Vidéo : La contraception

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre04:08

La contraception

Sciences de la vie et de la Terre 3e

Pour préparer l’épreuve de SVT au brevet, nous vous proposons un bilan des connaissances à savoir autour de la contraception.

La contraception : définition et histoire

La contraception est l’ensemble des moyens et des méthodes qui permettent à un rapport sexuel de ne pas provoquer une grossesse.

 

En 1920, dans la période d’après-guerre, une loi a interdit complètement la contraception. Il a fallu attendre 1967 pour que la contraception soit à nouveau autorisée. En 1975, la loi Veil a permis le remboursement de certains moyens contraceptifs et a autorisé l’avortement.

Les différents moyens contraceptifs

Les moyens de contraception les plus utilisés sont :

Les préservatifs masculins et féminins.

Ils bloquent les spermatozoïdes. Donc, il ne peut pas avoir de fécondation. Les préservatifs ont l’avantage de protéger des infections dites sexuellement transmissibles (IST).

Les spermicides 

Ce sont des gels tuent les spermatozoïdes. L’efficacité n’est pas de 100 %. Ils sont souvent associés à un autre moyen de contraception. Ce moyen contraceptif chimique ne protège pas des IST.

Les stérilets (ou dispositifs intra-utérin) 

Ils sont placés dans l’utérus. Il en existe deux types. Il y a les dispositifs en cuivre. Ils secrètent certaines substances qui désactivent les spermatozoïdes et donc empêchent une éventuelle fécondation. On a aussi des stérilets avec manchons. Ils contiennent des hormones qui jouent le même rôle que la pilule.

Le fonctionnement de la pilule contraceptive

La pilule 

Elle est prise sous forme oral ou sous-cutané (implant). Elles sécrètent dans le sang des hormones qui sont naturellement produites (les œstrogènes et la progestérone). Elles bloquent l’ovulation en empêchant le pic d’œstrogènes au quatorzième jour. La présence de progestérone dans la pilule participe à l’amincissement de la muqueuse utérine (donc une nidification plus complexe) et à l’épaississement des glaires cervicales dans le col de l’utérus (empêche la progression des spermatozoïdes).

La contraception d’urgence

Parmi ce moyen contraceptif, il y a la « pilule du lendemain ». Elle est à prendre maximum 48h après un rapport sexuel sans protection. Son rôle est d’empêcher l’ovulation. Il existe aussi une pilule du surlendemain. Elle fonctionne jusqu’à 5 jours et a le même rôle que la « pilule du lendemain ». Attention, il ne faut pas l'utiliser régulièrement.

Le RU 486 (pilule abortive) 

C’est aussi un moyen de contraception d’urgence. Son action est de faire chuter muqueuse utérine, c’est-à-dire que la pilule abortive provoque artificiellement des règles. Donc, l’embryon qui s’était éventuellement implanté, chute avec.

 

⇒ On a donc différents moyens de contraception qui sont au choix des individus. Ils ont différents moyens d’action et différentes efficacités. Les préservatifs sont les seuls à protéger des infections sexuellement transmissibles.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par