La myopathie

Handico
Publié le 07/11/19Modifié le 22/11/19

Sur le même sujet

Installé à la table du salon, Will joue avec ses figurines. Il mime une bagarre entre son super héros en legging et son robot.

Will : Boum bang ! Paf ! Eeeeeeeet… VLAN ! Ouch !

Une alerte retentit. Will l’intègre à son jeu : la bataille cesse, les figurines se retournent.

Will (grosse voix du super héros) : Vite ! C’est un message des services secrets ! 

Will fait avancer ces personnages jusqu’à la tablette. Il essaie d’activer la tablette avec les bonhommes en plastique. À leur contact, la fonction tactile ne marche pas : l’écran reste éteint. Les personnages s’obstinent.

Will : (avec la voix du super héros) Mais ça ne marche pas ! (jouant le robot) Oh ! Il faut sauter à pieds joints en disant ALLO  ! ALLO !

La tablette sonne de nouveau et s’allume.

Will (lit le message avec la grosse voix du super héros) : Ça a marché ! Ah… c’est pas les services secrets, c’est une question de Maya !

C'est quoi la myopathie ?

Maya (depuis la tablette) : Est-ce que la myopathie c’est quand on est myope ? 

Will retrouve son sérieux. Il pose ses bonhommes et s’adresse à la caméra.

Will : Ah… Non pas du tout ! La myopie c’est un problème de vue alors que la myopathie c’est une maladie qui touche les muscles. Je vais t’expliquer… (Will pointe l’écran du doigt) La Main, à toi de dessiner !

La Main ouvre son carnet.

Will : Les muscles, c’est un ensemble de fibres que nous avons sous la peau.

Sur la première page : le bonhomme anatomique dessiné. Ses bras pliés font saillir ses biceps.

Will : Il n’y en a pas que dans les gros biscottos : notre corps en est recouvert.

Du bout des doigts de pieds jusque dans la langue !

Du bas vers le haut, la Main enlève une sorte de pellicule posée sur le bonhomme (matérialisant la peau) : on découvre le schéma des muscles en dessous : un tressage de laine.

Will : En se contractant, les muscles nous permettent de faire des mouvements, de parler, de marcher, de porter des choses…

Le bonhomme bouge.

Will : Et encore plus en profondeur, ils font battre notre cœur, nous aident à gonfler nos poumons pour respirer ou à digérer ce que l’on mange.

La Main expose les différents organes enrobés de laine : le cœur (un cœur), les poumons (un ballon enrobé), appareil digestif et intestins (un tube en laine).

Will : Mais les personnes atteintes de myopathie ont des muscles malades. Avec le temps, leur fibre musculaire se dégrade.

Gros plan sur un fil de laine : il s’effrite.

Will : Certains malades deviennent si faibles physiquement qu’ils n’arrivent plus tenir debout. Alors ils doivent se déplacer en fauteuil roulant.

Le bonhomme anatomique se détricote et s’affaiblit.

Will (sérieux) … : et si les muscles des organes vitaux, comme le cœur ou les poumons, s’abîment… là, la vie de la personne est en danger.

Will : Même si l’espérance de vie d’un myopathe est plus courte en moyenne, l’évolution de la maladie varie beaucoup d’une personne à une autre.

Des ficelles, matérialisant l’espérance de vie, avancent et traversent l’écran, chacune à sa vitesse.

Will : Aujourd’hui, même si on ne sait pas encore guérir la myopathie, on peut déjà faciliter la vie des malades. Grâce à des séances de kiné, des médicaments qui retardent la maladie ou des équipements qui facilitent la mobilité par exemple.

Il ne faut pas perdre espoir. Tant que les scientifiques n’auront pas trouvé de solution, ils continueront à travailler dur, à chercher, à faire des expériences…

La Main dépose des bouts de ficelles d’autres couleurs pour compléter les vides.

Les Figurines de Will sont assises sur la table. Will les attrape pour les faire bouger.

Will : J’sais pas toi, mais moi j’ai plus DU TOUT envie de me battre… Je ferais mieux de sauver le monde au lieu de donner des coups de poing à un robot. Pourquoi on se battait déjà ?! Heu, parce que tu m’as donné un coup de poing…  Ah bon ? Excuse-moi. Tu veux que je te prépare un petit thé ? 

OH oui merci c'est très gentil de ta part. 

Plan extérieur, on entend la bataille de politesse au loin : le pigeon dans son nid en face de la maison soupire d’ennui.

Will (toujours dans son dialogue) : 

Oh merci pour ton merci. 

Oh merci pour ton merci à mon merci. 

Oh merci pour ton merci à mon merci à ton merci… 

Réalisateur : Pauline Brunner ; Maxime Gridelet

Nom de l'auteur : Jérôem Nougarolis ; Virginie Boda

Producteur : France Télévisions ; Cross River Productions

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :