Les troubles psychotiques

Handico
Publié le 20/11/19Modifié le 22/11/19

Sur le même sujet

Will dort à poings fermés. « miiiiiou » Soudain, un drôle de petit cri animal le réveille en sursaut. Dans l’obscurité, une imposante silhouette noire se dresse au milieu de la chambre.

Will (effrayé)

Oh ! Mais…

Caché derrière sa couette, Will scrute la scène. Il remarque deux yeux blancs qui le fixent dans le noir.

Will (chuchote)

Qu’est-ce que c’est ?!

Will se redresse d’un coup, un sourire aux lèvres.

Will (excité)

(chuchote à la caméra) WOUAW ! Je rêve ! C’est un Zapotek ! Moi qui croyais que ces monstres n’existaient que dans mes BD ! (Will tourne la tête vers un poster de Ptéranodon au-dessus de son lit)

Alors que Will s’apprête à sortir de son lit pour s’approcher, sa tablette sonne. Il regarde la tablette, puis la silhouette. Il hésite, puis se décide à attraper sa tablette.

Will (toujours en chuchotant)

Le Zapotek attendra.

Une question d’Ibrahim.

Ibrahim (depuis la tablette)

« C’est quoi les troubles psychotiques ? »

Will relève la tête pour s’adresser à la caméra.

Will (toujours à voix basse)

Les troubles psychotiques sont des maladies mentales, c’est à dire qu’elles sont liées au cerveau. (en se touchant la tête)

Je vais t’expliquer tout ça.

(Will pointe l’écran du doigt) La Main à toi de dessiner !

Sur une page blanche, la Main finit de dessiner un cerveau. Des petits bras en laine s’ajoutent de part et d’autre. La main droite tient une baguette de chef d’orchestre.

Will

Le cerveau est le chef d’orchestre de nos pensées, perceptions et émotions. Il reçoit les informations, les analyse, et te dit comment réagir. Par exemple : quand tu es triste ou que tu es content, c’est lui qui commande !

Le cerveau secoue sa baguette. Un grand soleil répond à son appel : le bureau est illuminé. Le cerveau secoue la baguette de nouveau. Une pluie s’abat sur le bureau. Le cerveau secoue la baguette de nouveau : un éclair se mêle à la pluie.

Will

Mais chez les personnes psychotiques, ce processus est perturbé. Par exemple, un bipolaire a des humeurs imprévisibles. Sans explication, il alterne les périodes de profonde tristesse qu’on appelle dépression, avec d’autres moments de surexcitation où il peut être hyperactif ou très énervé. Et puis son humeur redevient stable pour quelques temps.

Un post-it avec un petit bonhomme dessiné est collé sur le bureau. Le cerveau-chef d’orchestre se rapproche de lui et devient imprévisible. Sans explication, il secoue sa baguette dans tous les sens, la météo est déréglée. Le personnage rit, éclair, s’énerve, pleure, rit, soleil, pluie… La Main essaie de maîtriser la situation. En vain. D’un coup, la météo se calme. Le ciel redevient neutre.

Will

Les schizophrènes, eux, voient ou entendent des choses qui n’existent pas. C’est ce qu’on appelle des hallucinations.

La page se tourne. Page blanche. La lumière se tamise, un projecteur se focalise au centre.

Will

Ils peuvent par exemple entendre des voix, avoir l’impression d’être poursuivis ou qu’on leur a confié une mission comme sauver le monde… ce qui peut rendre leur vie et celle de leurs proches très compliquée.

Malgré elle, la Main fait des ombres chinoises menaçantes. Des voix inaudibles s’ajoutent. L’atmosphère devient inquiétante.

Nous retrouvons Will dans sa chambre.

Will (s’adresse à la caméra)

Mais bon, ça, ce sont les cas les plus complexes, tous les schizophrènes n’entendent pas des voix ! À l’inverse, certaines formes de schizophrénie peuvent être tellement discrètes qu’on peut mettre des années à s’en rendre compte !

Le post-it du bonhomme est enfermé derrière une page découpée

Will

Pendant des siècles, on pensait que les schizophrènes étaient fous et qu’il fallait les mettre à l’écart.

La page se tourne et libère le bonhomme. Il sourit. Le cerveau chef d’orchestre est à ses côtés.                                 

Will

Aujourd’hui, les psychiatres, qui sont une sorte de médecins des émotions et du cerveau, connaissent bien les maladies comme la bipolarité et la schizophrénie et ils savent les prendre en charge.

La Main fait répéter des gammes au cerveau chef d’orchestre. La météo se régule.

Will pose sa tablette et se dirige vers la porte de sa chambre.

Will (poursuit, en chuchotant)

Ces troubles psychotiques apparaissent généralement à partir de l’adolescence, ou même à l’âge adulte. Avec un bon suivi par un médecin et l’aide des médicaments, il est possible d’aider le cerveau à y voir plus clair. Les patients ont souvent des traitements médicaux à vie, mais cela leur permet de vivre un peu plus paisiblement.

Will allume la lumière et découvre, déçu, que son Ptéranodon n’est autre qu’une grande pile de jouets. (cf épisode 42)

Will (déçu)

Bon… visiblement, mon cerveau à moi aussi me joue des tours…

… Zapotek… tu parles !

Mais, Will remarque de nouveau les deux yeux blancs qui continuent à le fixer. Ils ont l’air bien vivants.

Les yeux clignent.                  

La pile de jouets tremblote et s’effondre d’un coup. Un petit chaton se dégage en miaulant « miiiiou ».

Réalisateur : Pauline Brunner ; Maxime Gridelet

Nom de l'auteur : Jérôem Nougarolis ; Virginie Boda

Producteur : France Télévisions ; Cross River Productions

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :