Vidéo : La stimulation nerveuse des cellules musculaires

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre03:33

La stimulation nerveuse des cellules musculaires

Sciences de la vie et de la Terre 3e

Pour préparer l’épreuve de SVT au brevet, nous vous proposons un bilan des connaissances à savoir sur la stimulation nerveuse des cellules musculaires.

 

Introduction

Nos muscles sont capables de se contracter. Pour cela, ils ont besoin de recevoir des ordres. Le cerveau envoie des ordres au muscle qui leur dit de se contracter. Comment se passe cette stimulation qui vient du cerveau ? Et comment aboutit-elle à la contraction du muscle ?

La liaison du muscle et du neurone

À l’intérieur du muscle, il y a des cellules musculaires qu’on appelle aussi des fibres musculaires. Ce sont des cellules capables de se raccourcir lorsqu’elle se contracte (cellule contractile). Pour se contracter, elles ont besoin de recevoir un ordre nerveux. Cet ordre nerveux est apporté par des neurones.

Ces neurones stimulent les cellules musculaires. Ils sont appelés des « motoneurones ». Comme tout neurone, il possède un corps cellulaire. Ce corps cellulaire pour les motoneurones se trouve dans la moelle épinière (au sein de la colonne vertébrale). L’axone, c’est-à-dire le grand prolongement du neurone, passe dans un nerf qui va de la moelle épinière vers les muscles. Ces neurones se terminent par des petits prolongements qu’on appelle les « terminaisons ».

Les neuromédiateurs et la contraction du muscle

Les neurones sont capables de transmettre des messages sous forme électrique. On appelle cela des « potentiels d’action ». Ces messages électriques sont transmis de la moelle épinière vers la terminaison, c’est-à-dire vers le muscle. Lorsque les messages électriques sont véhiculés dans l’axone et parviennent à la terminaison, il va y avoir une libération d’une molécule chimique par le neurone. Ces molécules chimiques qu’on appelle des « neuromédiateurs », sont transmises à la fibre musculaire. Elles sont libérées dans de petits espaces de communication entre le neurone et la fibre musculaire. Ces espaces sont appelés des synapses. Cette synapse s’appelle une « jonction neuro-musculaire ».

Ces molécules chimiques vont être captées par les fibres musculaires. Lorsqu’elles vont fixer les neuromédiateurs à leur surface, les fibres musculaires vont réagir. Il va y avoir une cascade de réactions à la surface puis à l’intérieur des fibres musculaires. Cela aboutira à la contraction de chaque fibre et donc à la contraction musculaire.

 

Conclusion

Tout commence par un ordre nerveux qui vient du cerveau et de la moelle épinière. Cet ordre nerveux se propage sous forme électrique dans les nerfs. Il aboutit dans la zone musculaire à une communication par des molécules chimiques (les neuromédiateurs). Au niveau des jonctions neuro-musculaires, ces molécules chimiques stimulent la contraction de chaque fibre du muscle, et donc la contraction musculaire.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

Ce contenu est proposé par