Vidéo : La vaccination

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Sciences de la vie et de la Terre02:06Publié le 26/08/2021

Les vaccins constituent une des plus grandes avancées de la médecine, éradiquant un certain nombre de maladies. Aujourd’hui, les campagnes de vaccination n’ont pas le même succès que par le passé et exposent les populations au retour de certaines épidémies. Faisons le point avec Jean-François Bach, immunologiste, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.

Vaccination boudée : le poids des rumeurs

Si la vaccination a permis de faire disparaître de nombreuses maladies infectieuses, parfois mortelles, telles que la poliomyélite, la diphtérie, la rougeole, la variole, le tétanos etc., elle souffre de mauvaise réputation. Les campagnes de vaccination ne fonctionnent pas très bien. Des rumeurs persistantes apparaissent dans certains pays et laissent entendre la dangerosité des vaccins, même quand il est prouvé scientifiquement qu’ils sont efficaces et qu’il n’y a pas d’effets secondaires reconnus.

Les vaccins et principe de précaution

Par crainte d’effets secondaires alors qu’il n’y en a pas, les gens renoncent au vaccin. C’est ce qui se produit pour les dernières épidémies de grippe : moins de 10 % de Français ont accepté de se faire vacciner, contrairement à d’autres pays européens (environ 65 % en Suède). Si ces épidémies avaient été plus graves, un nombre important de personnes seraient mortes simplement parce qu’elles auraient refusé de se faire vacciner pour un effet secondaire hypothétique.
Jean-François Bach insiste sur l’importance de la précaution, mais elle doit être utilisée avec discernement et de manière non excessive.

 

► Découvrez d'autres vidéos sur les vaccins avec la série Corpus, état de la recherche.

Réalisateur : Roland Cros

Producteur : Réseau Canopé / Universcience

Année de copyright : 2014

Année de production : 2014

Publié le 26/08/21

Modifié le 26/08/21

Ce contenu est proposé par