Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire04:14

L’ordonnance de Villers-Cotterêts : les origines de l’administration française

Histoire de réviser

François 1er, roi emblématique de la Renaissance, a développé les arts, construit des châteaux et gagné Marignan. Mais on lui doit également l'ordonnance de Villers-Cotterêts, acte de naissance de notre administration. Retour avec Manon Bril sur l'année 1539, date fondatrice pour l’État royal et sa langue officielle, le français.

Le français, langue officielle du royaume de François 1er

Durant le règne de François 1er, entre 1515 et 1547, ce sont plus de 32 000 actes juridiques qui sont publiés. L’un des plus importants, l’ordonnance de Villers-Cotterêts, daté du 6 septembre 1539, comporte 192 articles dont deux semblent particulièrement importants. Dans le premier, François 1er affirme que désormais, c’est le français qui sera la langue officielle, et que l’administration se passera du latin, la langue employée pour tous les documents officiels, tous les textes importants. Et 500 ans plus tard, ce texte est toujours inscrit dans la loi française.

La naissance de l’état civil

Une ordonnance est un texte royal qui s’applique à l’ensemble du royaume, et le second article particulièrement important dans celle de Villers-Cotterêts, est celui qui marque les débuts de l’état civil. On y parle de baptêmes et de sépultures, car on est encore dans un cadre religieux. Les prêtres, jusqu’à la Révolution Française, sont chargés de tenir les registres. Aujourd’hui, ce sont les mairies qui enregistrent les naissances et les décès de chaque commune.

Un réseau au service de François 1er

Ce sont les débuts d’une administration française qui va permettre aux gouvernants de mieux connaître et de mieux contrôler la population. Ce système va principalement se développer à Paris, avec l’apparition des notaires et des secrétaires du roi, spécialistes du droit et du gouvernement. Leur fonction est de rédiger et d’expédier les décisions royales à travers le territoire. Car à l’époque, quand une loi est publiée, il n’est pas simple de la faire connaître de tous, le trajet Paris-Lyon prenant quatre jours par exemple… François 1er envoie alors un peu partout des commissaires qui font la tournée du pays pour diffuser les nouvelles lois et les faire appliquer. Il compte également sur son réseau de gouverneurs, une douzaine de grands seigneurs, bien implantés localement, qui vont avoir la tâche de représenter le roi et d’exercer le pouvoir en son nom. Et tous ces gens-là, évidemment, font leurs rapports au roi et lui fournissent des informations précises sur l’état du pays, ce qui permet à François 1er d’assurer son emprise sur l’ensemble du royaume.

Réalisateur : Alexandre Philippe

Nom de l'auteur : Benjamin Valière, Manon Bril, Séverine Bévérini, Bastien Bévérini

Producteur : France Télévisions, Goldenia Studios

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 13/03/20

Modifié le 22/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par