Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Enseignement moral et civique03:02

L’origine des préjugés sur les juifs

Antisémitismes

D’où viennent les clichés racistes et antisémites qui perdurent depuis des siècles ? Pourquoi certains stéréotypes perdurent-ils comme ceux associant les juifs à l’argent et au pouvoir ? L’historien David Nirenberg revient sur l'origine de ces idées préconçus.

Des stéréotypes, produit de l’imaginaire collectif

Selon l'historien, « quand des civilisations doivent imaginer les défis posés par le monde, elles leur donnent souvent un masque, un visage, une image leur permettant de les identifier. Généralement, dans un grand nombre de civilisations, ce masque a été celui du judaïsme. Il est très important de garder à l’esprit que, quand des civilisations se mettent à penser au judaïsme, il ne s’agit pas nécessairement de personnes juives en chair et en os ou de la vraie religion juive, il peut s’agir de concept que l’on leur a inculqué comme étant juif. Des civilisations en sont venues à considérer que l’argent, la conspiration et le pouvoir étaient des caractéristiques juives. Et ce n’est pas parce qu’il y a un lien entre le pouvoir et la religion juive, ce n’est pas non plus parce que les juifs de leur entourage, s’ils en connaissent, sont des personnes détenant du pouvoir, c’est parce que la civilisation a véhiculé certaines idées à propos du judaïsme pour expliquer le monde.

Un antisémitisme lié à l’argent

Pourquoi les idéologies antisémites et antijuives associent-ils les juifs et l’argent ? Est-ce que parce que les juifs ont toujours été chargés des questions d’argent ? Pas du tout. En Angleterre, par exemple, pendant un laps de temps assez court, soit 150 ans, une poignée de juifs, jamais plus de 1 000, ont été désignés par le pouvoir royal pour être à la fois préteur d’argent et collecteur d’impôts. Ils étaient chargés de mettre la main sur les surplus des sujets du roi. Et puis autour de 1290, les juifs ont été expulsés d’Angleterre. Malgré cela, l’association des juifs avec l’argent a perduré pendant des centaines d’années, voire mille ans. Donc, quand Shakespeare écrit une pièce au sujet des rapports qu’entretiennent les chrétiens avec l’argent, il ressent le besoin d’avoir recours à un personnage juif, Shylock, pour illustrer la mauvaise attitude par rapport à l’argent. Et pourtant Shakespeare n’avait jamais rencontré de juifs en chair et en os ! Cela fait 300 ans qu’il n’y a plus de juifs en Angleterre au moment où le dramaturge écrit Le Marchand de Venise, mais Shylock devient une figure de premier plan et il l’est encore aujourd’hui dans les réflexions sur l’argent. »

Découvrez aussi l’histoire des Protocoles de Sages de Sion.

 

Pour voir l'intégralité du documentaire Antisémitismes, rendez-vous sur france.tv.

Réalisateur : Ilan Ziv

Producteur : Zadig productions, Filmoption International et T.A.M.I Media

Année de copyright : 2019

Année de production : 2020

Publié le 29/01/20

Modifié le 29/01/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par