Lucie Aubrac : résister, c'était d'abord informer

Lucie Aubrac

Publié le 01/02/08Modifié le 12/11/19

Sur le même sujet

Pour Lucie Aubrac, résister, c'était d'abord informer : d'abord par les graffitis sur les murs, ensuite par les radios étrangères de contre-propagande (la BBC et Radio-Sottens), enfin par les tracts, fabriqués avec une simple machine à écrire. Puis, du stade artisanal, l'édition des journaux clandestins passa au stade industriel dans les milieux ouvrier, intellectuel ou chrétien.

Producteur : France 5

Année de copyright : 2005

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :