Vidéo : Matisse était-il un fauve ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Matisse était-il un fauve ?

Ouh là l'Art !

Si le peintre Henri Matisse est considéré aujourd’hui comme l’inventeur du fauvisme, lui-même ne s’est jamais présenté comme « fauve » et refusera toute sa vie d’être considéré comme le créateur de ce mouvement. Décryptage de ce malentendu avec Adèle Van Reeth.

Origines du fauvisme

Le fauve, c’est d’abord une couleur, située entre le jaune, l’ocre et le roux. Par extension, on appelle « fauves » ces grands mammifères jugés féroces dont le pelage est lui-même situé dans ces teintes orangées. Et c’est en référence à ces félins que le mot a été introduit en histoire de l’art. L’anecdote est savoureuse : au Salon d’automne de 1905, un critique d’art découvre une salle qui abrite une dizaine d’œuvres aux teintes jugées trop agressives. Choqué par ce qu’il vient de voir, il rédige une critique dans laquelle il fustige ce qu’il baptise « la cage aux fauves ». Et parmi ces « animaux dangereux » se trouve Henri Matisse, qui se voit ainsi projeté en chef de file du « fauvisme ».

Fauvisme : le règne de la couleur

S’il fallait caractériser le mouvement du fauvisme, on pourrait dire qu’il consiste à faire passer au premier plan, non plus la précision du dessin, mais l’intensité de la couleur. Sur la toile La Joie de vivre : c’est l’épaisseur du jaune, du orange et du rouge, posés par aplats, qui saute au visage, avant que l’on aperçoive, dans un second temps, les corps nus alanguis à terre. Alors pourquoi Matisse refuse-t-il de se présenter comme appartenant au fauvisme ? Parce qu’il fait partie de ceux qui n’aime pas les « ismes ». Et surtout, plus que les fauves, ce que Matisse adorait, c’était les chats !

Nom de l'auteur : Adèle Van Reeth

Producteur : D18 / Tim Newman

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 22/03/21

Modifié le 22/03/21

Ce contenu est proposé par