Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences économiques et sociales03:42

Mayotte : une poudrière ?

Decod'actu

Située au large de l’océan Indien près de Madagascar, Mayotte, 280 000 habitants, est le 101è département français. Ce territoire composé de deux îles cumule pauvreté, problèmes sanitaires et insécurité.

Un département français en difficulté

Mayotte est le département le plus pauvre de France. 8 habitants sur 10 gagnent moins de 960 euros par mois. 30 % de la population est aussi sans emploi, contre 9 % en métropole.

Cette précarité se reflète dans l’habitat. 4 Mahorais sur 10 vivent dans des cases faites de tôle ou de terre, parfois sans eau ni électricité.  Un tiers des habitants n’a pas accès à l’eau courante dans son logement.

L’insécurité est aussi récurrente. En 2017, les actes de vols et violences, et les cambriolages enregistrés, étaient par exemple deux fois plus élevées qu’en métropole. Avec une problématique particulière : la délinquance de bandes d’adolescents. Ces jeunes, le plus souvent déscolarisés, agressent les habitants, s’en prennent aux forces de l’ordre ou s’affrontent entre bandes rivales.

Une situation sanitaire inquiétante

Signe supplémentaire de son délaissement, l’île souffre d’un manque criant d’équipements médicaux. Elle ne compte qu’un hôpital pour 280 000 habitants. Et seulement 1,6 lit pour 1 000 habitants, contre 6 pour 1 000 en métropole.

Les Mahorais ne disposent par ailleurs que de 80 médecins pour 100 000 habitants : quatre fois moins qu’en métropole.

La forte épidémie de dengue qui sévit depuis le début de l’année 2020 et celle du coronavirus mettent le système de santé à rude épreuve.

Une île avec une forte immigration

Dans ce contexte tendu, certains habitants ne manquent pas d’accuser l’immigration de tous leurs maux.

A Mayotte, près de la moitié des habitants est étrangère. L’île attire en effet de nombreux migrants des Comores voisines arrivant sur des barques de fortune appelées « kwassa ».

Depuis quelques années, d’autres migrants arrivent de l’Afrique des Grands Lacs.

Problème : même si la préfecture leur délivre un titre de séjour, les étrangers n’ont le droit de circuler qu’à Mayotte, pas en métropole. Ils se retrouvent pour ainsi dire « bloqués ».

12 % de la population serait en séjour illégal. L’État français multiplie les opérations d’expulsion de clandestins.  Mais leurs enfants n’étant pas expulsables, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes sur l’île. 5 000 enfants vivent seuls et la moitié ne va pas à l’école.

En 2018, habitants et élus ont déclenché une grande grève générale afin de demander davantage de moyens dans l’éducation, la santé, le logement ou la sécurité.

Les plans d’aide de l’État se succèdent, mais la route est longue pour que Mayotte atteigne l’égalité réelle avec la métropole.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Delphine Tayac

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 18/06/20

Modifié le 30/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par