Petite histoire de l’immigration en France

Decod'actu
Publié le 17/12/18Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Quelle est l'histoire de l'immigration en France ?

La question migratoire est un des enjeux majeurs des années 2010. En juin dernier, une majorité de Français estimait que la France accueillait trop de migrants. Sont-ils vraiment plus nombreux qu'avant ? Faisons un petit saut dans l’Histoire.

Les migrations augmentent avec les révolutions industrielles et politiques du 19è siècle. Les besoins de plus en plus pressants des mines et de l’industrie en main-d’œuvre attirent vers la France de nombreux étrangers, le plus souvent venus de pays voisins : Allemands, Belges, Polonais, pauvres, venus chercher du travail, ou démocrates fuyant la répression. 

En 1881, 1 million d’étrangers vivent en France, soit 3% de la population. Les Italiens sont les plus nombreux. Ils occupent les postes les plus durs et les plus mal payés.

Durant la Grande Guerre, plus de 400 000 immigrés vont être recrutés pour remplacer les hommes partis aux combats. Après la guerre, la France qui a perdu 1,3 million d’hommes dans les tranchées, a plus que jamais besoin de la main-d’œuvre étrangère pour reconstruire le pays dévasté.

Jamais le nombre d’étrangers n’avait augmenté en aussi peu de temps : + 80 % en 10 ans. La France est alors au premier rang des pays d’immigration, devant les Etats-Unis.

Tout change pendant la seconde guerre mondiale avec le régime de Vichy : les étrangers sont désormais considérés comme des indésirables. Ils sont placés en camps de travail. Les Juifs étrangers puis les Juifs français sont massivement déportés vers les camps de la mort.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, il faut à nouveau reconstruire. Et la croissance des trente glorieuses demande une main-d’œuvre toujours plus nombreuse. L’immigration italienne se tarit dès 1968 au profit d’une immigration espagnole, portugaise, yougoslave, puis en provenance des ex-colonies françaises. 

En 1976 est créé le regroupement familial qui permet à un ressortissant étranger titulaire d'un titre de séjour en règle d'être rejoint par les membres de sa famille.

Avec les années 70, une nouvelle forme d’immigration apparaît : les « boat people ». Les migrants en provenance du Vietnam, du Cambodge, du Laos, sont accueillis en France. 

Depuis 1975, les origines géographiques des immigrés présents en France se sont diversifiées : la part des immigrés originaires d’Europe se réduit et atteint 36 % en 2014 quand celle d’immigrés d’Afrique subsaharienne progresse. En 2014, 4,2 millions d’étrangers vivaient en France, soit 6,4 % de la population totale. 

Après une stabilisation dans les années 1990, la population des immigrés augmente à nouveau depuis1999. Une migration due aux guerres ou aux persécutions, mais aussi à l’extrême pauvreté. Et bientôt, peut-être, l’arrivée de migrants climatiques.
 

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Arnaud Aubry

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :