Vidéo : Aliments transformés : attention danger ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité03:14Publié le 17/06/2022

Aliments transformés : attention danger ?

Décod'actu

Sodas, plats préparés remplis de conservateurs… Les aliments ayant subi d’importantes modifications chimiques ou biologiques ont conquis nos assiettes. Ces aliments transformés représentent désormais un tiers des produits consommés par les Français. Des scientifiques alertent sur leur risque pour la santé.

Des techniques de transformation toujours plus poussées

L’être humain transforme sa nourriture depuis des millénaires. Mais depuis les années 1980, l’industrie agroalimentaire utilise des techniques poussées pour produire des aliments à moindre coût, faciles à manger et à conserver :

  • les aliments ultra-transformés sont chauffés à haute température, recombinés, reconstitués et finissent par ne plus rien à voir avec leur état d’origine.  
  • des additifs, comme les colorants, les stabilisants, les exhausteurs de goût ou les conservateurs, sont ajoutés.

Une recherche de rentabilité qui est à l’origine de plusieurs scandales alimentaires.

Qui consomme les aliments transformés et pourquoi ?

En France, les aliments transformés représentent désormais 30 % de la nourriture consommée alors que, selon les nutritionnistes, ils ne devraient pas dépasser 15 %.

Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, cette part grimpe même à 50 %. Les jeunes et les populations les moins aisées sont les plus grands consommateurs de ces produits. Et pour cause, selon une étude belge, ils sont deux fois moins chers que des aliments peu ou pas transformés.

Quels sont leurs effets ?

Leur qualité nutritionnelle est moins bonne. Ils contiennent en général moins de fibres et de vitamines. Ils sont plus riches en sel, en sucre et en acides gras saturés.

Des études commencent à révéler leur effet néfaste sur la santé :

  • ils contribueraient à l’obésité.
  • ils augmenteraient le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers, notamment du sein.

Que faire pour limiter ces aliments ?

Des scientifiques ont élaboré une classification appelée NOVA. Elle classe les produits en quatre catégories selon leur degré de transformation, des aliments bruts aux aliments ultra-transformés.

Cette échelle est principalement utilisée par les scientifiques afin de mesurer l’impact des produits transformés sur notre santé.

Toutefois, rien n’oblige les industriels à communiquer sur le degré de transformation des aliments. Face à ce manque d’information, le projet citoyen Open Food Facts a développé une application s’appuyant sur la classification NOVA. Elle permet de scanner les étiquettes de près de 900 000 produits et de connaître leur degré de transformation et la présence d’additifs.

Il faut choisir au maximum des produits bruts ou ceux dont la liste d’ingrédients est la plus courte possible. C’est aux consommateurs de se montrer vigilants.

► Découvrez comment se nourrir au XXIe siècle

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Delphine Tayac

Producteur : France Télévisions, Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 17/06/22

Modifié le 29/06/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !