Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Questionner le monde01:42

C'est quoi un herbicide ?

1 jour, 1 question

C’est un produit qui détruit les mauvaises herbes. Les agriculteurs l’utilisent pour désherber leurs champs et accroître leurs récoltes.

Mais alors, pourquoi veut-on interdire les herbicides ?  

On ne veut pas tous les interdire : seulement ceux qui peuvent être dangereux. Des études ont révélé que des herbicides contiennent des ingrédients toxiques qui provoqueraient des maladies chez l’homme. Comment ? En étant absorbés par notre organisme ! Pulvérisés sur les champs, les herbicides restent un peu en suspension dans l’air, et nous les respirons. En plus, les fruits, les légumes et les céréales que nous consommons ont souvent été cultivés avec ces produits. Et nous mangeons aussi la viande d’animaux qui ont été nourris avec des céréales traitées aux herbicides. Enfin, les herbicides pénètrent dans la terre et atteignent les nappes phréatiques, de l’eau souterraine que nous buvons. C’est pour toutes ces raisons que la France préfère peu à peu interdire le glyphosate, l’un des herbicides les plus utilisés au monde. Si certains chercheurs le jugent inoffensif, d’autres l’accusent d’être responsable de graves maladies. Malgré tout, l’Union européenne souhaite prolonger son utilisation. La France n’est pas d’accord.  

Mais interdire le glyphosate, ce n’est pas facile. Beaucoup d’agriculteurs l’utilisent, et ils vont devoir changer leur façon de travailler. Ça va prendre du temps…

Réalisateur : Jacques Azam

Producteur : Milan Presse, France Télévisions

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 31/10/17

Modifié le 10/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par