Vidéo : Comment la République a-t-elle écrasé la Commune ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire01:54Publié le 08/06/2021

Comment la République a-t-elle écrasé la Commune ?

C Jamy, les extraits

La Commune de Paris est écrasée par l'armée de la IIIe République durant la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871. Retour sur cette page tragique de l'histoire de la capitale avec David Chemla, chroniqueur histoire de C Jamy.

Commune de Paris : la « Semaine sanglante » de mai 1871

Le 21 mai 1871, l'ambiance est à la fête. Plus de 8 000 communards assistent à un concert organisé aux Tuileries en hommage à leurs blessés. Pendant ce temps, 130 000 soldats font leur entrée dans Paris. Leur ordre : fusiller les communards. Les combats les plus violents font rage dans les quartiers populaires de l'est parisien. Les barricades cèdent les unes après les autres : les communards sont massacrés. En représailles, les communards exécutent 80 otages dont l'archevêque de Paris. Puis, pour ralentir leur ennemis, ils mettent le feu à plusieurs monuments de la capitale (le palais de justice, l'Hôtel de Ville, le palais des Tuileries, et même une petite partie du Louvre). Le 28 mai, les derniers communards son retranchés au cimetière du Père Lachaise. Les combats s'y terminent à la baillonette. Les 147 survivants sont fusillés. En huit jours de combat, 10 000 à 20 000 Parisiens ont été tués, 43 000 sont emprisonnés ou envoyés au bagne en Nouvelle -Calédonie, comme Louise Michel.

© Crédits images : AKG-IMAGES / BRIDGEMAN IMAGES / © MUSEE D’ART ET D’HISTOIRE PAUL ELUARD DE SAINT-DENIS / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 08/06/21

Modifié le 08/06/21

Ce contenu est proposé par