Vidéo : L'or

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Physique-chimie03:33Publié le 22/02/2017

L’or nous fascine depuis des milliers d’années. Ce métal noble est malléable et inaltérable, ce qui veut dire qu’il ne rouille pas et ne se décolore pas. Des qualités qui en ont fait une monnaie d’échange privilégiée…

L’or, première grande monnaie d’échange

La première utilisation de l’or comme monnaie remonte au VIe siècle av. J.-C., par des Grecs vivant en Asie mineure, dans l’actuelle Turquie. En France, l’or est présent dans le célèbre Louis d’or, monnaie mise en circulation en 1640 par Louis XIII, qui a fondé le système monétaire moderne qui a perduré jusqu’au début du XXe siècle.

Au fil du temps, plusieurs métaux ont été utilisés comme monnaie, à l’instar de l’argent, mais aucun n’a égalé l’or. Ce succès s’explique par ses qualités en tant que métal, car il fond facilement, en plus d’être inoxydable à l’air comme à l’eau. Mais peut-être aussi par son aspect mythique. En effet, l’or a toujours symbolisé la richesse et la puissance. Les Egyptiens et les Incas, notamment, l’associaient au dieu Soleil.

La disparition des monnaies d’or

Les billets de banque font leur apparition en 1803, et remplacent progressivement les pièces métalliques, moins pratiques à transporter et à compter. Mais quand la Première Guerre mondiale éclate, de nombreuses personnes tentent alors d’échanger leurs billets contre de l’or, qui reste une valeur sûre. La plupart des pays, qui doivent garder de l’or pour acheter des biens étrangers, ne peuvent répondre à une telle hausse de la demande, et suspendent la convertibilité des billets en or.

Depuis, les monnaies d’or ont peu à peu disparu de la circulation, et ce métal précieux n’est aujourd’hui plus une monnaie officielle. Cependant, les banques centrales des pays ont conservé leurs réserves. Car les vendre provoquerait un effondrement du marché, et elles ne représentent pas de sommes assez importantes pour justifier leur utilisation pour couvrir une dette ou un déficit. La Banque de France, par exemple, possède 2 435 tonnes d’or, ce qui, en cas de vente totale, ne permettrait de couvrir qu’un an de déficit.

Réalisateur : Baptiste Rouveure

Nom de l'auteur : Thierry Brassac

Producteur : PAGES & IMAGES / UNIVERSITE DE MONTPELLIER / UNIVERSCIENCE / FRANCE TELEVISIONS

Année de copyright : 2015

Publié le 22/02/17

Modifié le 24/02/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !