Vidéo : La course à l’espace des années 1950 à aujourd’hui

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:22Publié le 15/10/2021

La course à l’espace des années 1950 à aujourd’hui

Géopoliticus

La conquête spatiale est la compétition à laquelle se livrent les États en vue de l’exploration et de la maîtrise de l'espace. De la guerre froide à l'arrivée de nouveaux acteurs (Chine, Inde, entreprises privées…), Géopoliticus retrace les grandes étapes de cette « course à l’espace ».

La conquête de l'espace : un enjeu majeur entre Américains et Soviétiques

La conquête spatiale connaît son essor à partir de 1947, durant la guerre froide, à travers l’affrontement politique et idéologique qui oppose les États-Unis à l’Union soviétique. Cette conquête est marquée par le lancement du 1er satellite de l’histoire, Spoutnik 1, en 1957, puis par l’envoi du premier homme dans l’espace, le soviétique Iouri Gagarine, en 1961. Cette compétition entre puissances rivales culmine en 1969, avec l’envoi des deux premiers hommes sur la Lune - Neil Armstrong et Buzz Aldrin - dans le cadre du programme Apollo de la NASA. Cet évènement retransmis en direct à la télévision marque l’histoire, et signe le retour des États-Unis dans la compétition spatiale, alors que l’URSS disposait d’un coup d’avance. D’autres États se lancent dans la course à l’espace. La France envoie son premier satellite, baptisé Asterix, en 1965. Dix ans plus tard, l’Agence spatiale européenne et le programme Ariane sont lancés, illustrant la volonté des États européens d'accéder aussi à l'espace. En 1983, alors que le risque d’un affrontement nucléaire entre les deux blocs est à son apogée, les États-Unis inaugurent l’Initiative de défense stratégique, plus connue sous le nom de « guerre des étoiles ». Celle-ci prévoyait de créer un « bouclier spatial » à l’aide de satellites, afin de détecter et de détruire tout missile ennemi. Face aux coûts faramineux engendrés par de tels programmes et alors que s’entame une phase de désescalade, la compétition spatiale américano-soviétique s'essouffle petit à petit, et prend fin avec la chute de l'URSS, en 1991.

Nouveaux acteurs et tourisme spatial

Pour autant, la course à l’espace est loin de s’arrêter. En effet, la fin de la guerre froide s’accompagne de l’émergence de nouveaux acteurs. C’est le cas notamment du Brésil, de la Chine, de l’Inde, d’Israël, ou plus récemment des Emirats arabes unis, qui y voient aussi bien un moyen d’affirmer leur puissance, qu’un outil de prestige et de rayonnement, symbole de modernité. À cela s’ajoute l’ouverture progressive du secteur spatial à des acteurs privés (Elon Musk, Jeff Bezos, Richard Branson) et l’avènement du tourisme spatial.

Le défi d'une politique spatiale responsable et durable

Si la conquête spatiale demeure essentielle aux avancées scientifiques et technologiques, son évolution n’est pas sans poser un certain nombre de nouveaux défis, aussi bien d'ordre écologique (gestion des débris, impact environnemental) que stratégique (risques de collision, comportements hostiles), que les Etats devront relever dans les années à venir.

 

► Découvrez toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Gaspard Schnitzler

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 15/10/21

Modifié le 09/11/21

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte