Vidéo : La première guerre du Golfe

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:01Publié le 29/11/2021

La première guerre du Golfe

Géopoliticus

Le 2 août 1990, l’Irak envahit le Koweït, petit état voisin riche en pétrole. C’est le point de départ de la première guerre du Golfe (1990-1991). En réaction, l’opération « Tempête du désert » est déclenchée quelques mois plus tard. Elle durera 40 jours et constitue la plus grande coalition militaire internationale depuis la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi l'Irak annexe le Koweït ?

Les raisons de l’annexion du Koweït par l’Irak sont multiples :

  • Le Koweït, est un petit pays du golfe arabo-persique, extrêmement riche en hydrocarbures. Situé au bord du littoral, son annexion permettrait à l’Irak d’étendre son accès à la mer et de mettre la main sur les réserves de pétrole. Historiquement, Saddam Hussein considère le Koweït comme la 19e province de l’Irak. Il souhaite donc la récupérer.
  • Le Koweït a refusé d’effacer une dette de 80 milliards de dollars contractée par Saddam Hussein pour financer sa précédente guerre contre l’Iran. 
  • Enfin, en augmentant sa production de pétrole, le Koweït a provoqué une chute des cours du brut, ce qui de fait, pénalise l’Irak. 

Pour toutes ces raisons, le 2 août 1990, l’Irak envahit, en quelques heures, le Koweït.

Formation d'une coalition internationale contre l'Irak

Les États-Unis poussent alors la communauté internationale à intervenir. Le président George H.W. Bush souhaite poser la première pierre d’un « nouvel ordre mondial », après la fin de la guerre froide. L’ONU, condamne l’invasion de l’Irak et met en place un embargo le 6 août 1990. Le 29 novembre, le conseil de sécurité légalise le « recours à la force » contre l’Irak et impose un ultimatum à Saddam Hussein.  Au même moment est déclenchée l’opération « Bouclier du désert ». 900 000 militaires sont déployés.  Objectif : protéger les pays frontaliers de l’Irak, dont principalement l’Arabie Saoudite, allié stratégique des États-Unis car le pays est considéré comme la banque mondiale du pétrole. A la fin de l’ultimatum Saddam Hussein refuse de retirer ses troupes du Koweït. L’opération « Tempête du désert » est lancée : l’Irak va subir 6 semaines de bombardements aériens et navals intenses. En réponse, Saddam Hussein bombarde des villes israéliennes pour pousser le pays à réagir et mettre le feu aux poudres au Moyen-Orient. Il fait également sauter les puits de pétrole du Koweït. La coalition internationale riposte avec un assaut terrestre. En quatre jours, l’armée irakienne est écrasée et expulsée du Koweït. Un cessez-le-feu est obtenu.

La guerre du Golfe diffusée à la télé

Cette rapidité du conflit a conduit à parler d’une « guerre de 100 heures » alimentant le mythe, absolument faux, d’une « guerre zéro mort ». La première guerre du Golfe est retransmise en direct sur la chaine CNN qui diffuse des images de bombes dites intelligentes, de missiles guidés, d'avions furtifs… et qui lui valent le surnom de « guerre de jeu vidéo ». Une guerre qui impose également les États-Unis comme l’unique superpuissance militaire dans le monde.

 

► Découvrez toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : David Rigoulet-Roze

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 29/11/21

Modifié le 16/02/22