Société numérique : les risques d’une vie en accéléré

Les clés du numérique
Publié le 07/11/19Modifié le 19/11/19

Sur le même sujet

L’histoire : phénomène étrange à Troupaumé : les chiffres et aiguilles des montres, horloges et téléphones tournent deux fois puis vite que d’habitude. Les journées ne font plus que 12 heures et tout le monde devient fou.
Concept : sous l’influence des nouvelles technologies, le rythme de nos sociétés s’est considérablement accéléré. Comment distinguer l’important de l’accessoire, comment définir des priorités communes quand tout doit être traité en quelques signes et quelques secondes ?

Il se passe une chose étrange à Troupômé : l’horloge sur la grand place tourne deux fois plus vite que d’habitude. Les journées ne font plus que douze heures, tout le monde est devenu fou.

À 7 heures du matin, à la fin d’une nuit trop courte, Fama se jette sur son portable. Elle a déjà des tas d’alertes sur l’écran. Un pas dans la cuisine, la télé est allumée, nouvelle info en direct, un demi bol de céréales et c’est l’heure d’aller au lycée. Elle croise Kamel qui swipe comme un fou sur son site de rencontre pour trouver son plan du soir et les leçons ne font plus qu’une demi-heure. Pour aller plus vite, la prof de français écrit tout en abrégé au tableau.

Ce monde aux aiguilles détraquées, c’est le nôtre. Comme souvent il n’y a pas de distinctions entre vie numérique et vie réelle. La maladie du temps est évidente sur les écrans mais elle existe dans toute la société. Toujours plus de contenus, plus vite, toujours plus courts.

La logique de l’urgence, de l’immédiat, du jetable a gagné tous les secteurs : fast food, fast life. Dès qu’ils auront 18 ans nos lycéens seront livreurs de burgers, dans la rue, ils passeront comme des flèches devants des vitrines de magasins où les collections de vêtements se renouvellent toujours plus souvent.

Alors pourquoi cette frénésie ? Argument publicitaire : aller plus vite pour gagner du temps et avoir une vie mieux remplie ! Oui mais… de quoi ? Il s’agit surtout d’envoyer des signes de nouveautés, en permanence, pour capter notre attention, se distinguer de la concurrence et entretenir l’envie de consommer.

Cela vaut dans les magasins, dans les médias ou dans le monde politique où l’on zappe de plus en plus vite d’un sujet à l’autre. Mais comment construire des choses solides quand tout est bâclé ? Comment distinguer l’important de l’accessoire quand tout est urgent ? En attendant de réparer l’horloge, le maire a installé des transats sur la grand place, c’est devenu le spot préféré des lycéens : ils y passent des heures !

Réalisateur : Mathieu Decarli; Olivier Marquézy

Nom de l'auteur : Bruno Duvic

Producteur : France Télévisions; La Générale de Production; Radio France

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :