Vidéo : Les ères géologiques : fossiles, histoires géologiques (1er juillet)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre28:07

Les ères géologiques : fossiles, histoires géologiques (1er juillet)

La Maison Lumni, les cours - Collège

Comment étudier les fossiles pour reconstituer l'histoire de la Terre ? Eclairage avec les professeurs de SVT Fanny et Christophe.

Retrouvez le support de cours en PDF.

Comment vivaient les goniatites ?

La comparaison avec le nautile animal marin permet d’émettre des idées sur les conditions de vie passées de le goniatite. En comparant avec le nautile, il est vraisemblable que les goniatites étaient des prédateurs vivant dans un milieu marin avec un mode de déplacement similaire.

Comment se forme un fossile ? Les fossiles sont des restes d’êtres vivants minéralisés dans une strate de roche sédimentaire. Plus les strates sont profondes, plus elles sont anciennes. C’est le principe de superposition. Des fossiles situés dans une même strate ont le même âge. Notre fossile de goniatite a le même âge que ceux trouvés dans la strate 3 de la série de référence. Les scientifiques ont daté précisément cette strate à -350 Ma. On trouve des traces de goniatites surtout en -420 et -250 Ma. Ce n’est qu’à partir de -325 Ma que l’on trouve des familles de cératites. On ne trouve aucune trace des trilobites et des goniatites après -250 Ma. Il y a -250 Ma, on observe globalement une diminution brutale de la diversité des populations et la disparition de nombreuses espèces.

Des cataclysmes géologiques auraient-ils pu modifier les conditions de l’environnement ? 

Des événements géologiques actuels pourraient-ils nous aider à comprendre les évènements passés ? 

De grands dépôts de laves au niveau des trapps de Sibérie et d’Emeishan nous informent de gigantesques évènements volcaniques qui se sont produits sur une longue durée aux environs de -250 Ma.

Ces évènements ont provoqué un refroidissement climatique intense qui a bouleversé le milieu de vie, ce qui a eu de grands bouleversements de la biodiversité et des disparitions massives.

Cette grande crise marque la fin d’un premier temps que l’on appelle ère primaire.

Peut-on enquêter sur d’autres disparitions, celle des dinosaures par exemple, il y a 65 Ma ?

Il y a -65 Ma, 50 % des espèces se sont éteintes dont 75 % des espèces marines. On relève un volcanisme très important concomitant aux disparitions d’il y a -65 Ma.

Deuxième indice : on a constaté un impact de météorite important. Peut-il y avoir un lien avec les disparitions observées ? Cherchons une référence actuelle. L’impact d’une météorite en 1908 sert de référence au principe de l’actualisme.
→ L’impact du météorite au Mexique est donc un argument en faveur des disparitions.

Les éres géologiques

Les grandes crises biologiques associées à des évènements géologiques majeurs ont permis de construire un calendrier de la Terre organisé en ères.

  • Ere primaire : de -540 millions d'années à -250 millions d'années (disparitions importantes d’êtres vivants : 95 % des espèces marines touchées ; 75 % des espèces terrestres)
  • Ere secondaire : de -250 millions d'années à -65 millions d'années (disparitions importantes d’êtres vivants : 75 % des espèces marines)
  • Ere tertaire : de -250 millions d'années à maintenant. 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 01/07/20

Modifié le 01/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par