Les lanceurs d’alerte servent-ils la démocratie ?

Les clés du numérique
Publié le 07/11/19Modifié le 18/11/19

Sur le même sujet

L’histoire : Léa vient d’être renvoyée de son club de basket parce qu’elle avait dénoncé les magouilles de l'entraîneur. Elle a toutes les preuves de ce qu’elle avance et pourtant, elle est bien seule…
Le fond : montrer que les lanceurs d’alerte agissent pour l’intérêt général et pas seulement leur intérêt. Le Net et les réseaux leur offrent une forte caisse de résonnance. Ils se heurtent à de puissants intérêts, ils prennent des risques. Un moyen de les défendre c’est de médiatiser leur cause. 

C'est quoi un lanceur d'alerte ?

« Dégoutée quoi ! »

Ce matin, Léa est arrivée au lycée de très mauvaise humeur.

« J’viens de me faire virer de mon club de basket »

Pourquoi ? Parce qu’elle accusait l’entraîneur de piquer dans la caisse du club ! Elle
a les preuves de ce qu’elle dit, mais les dirigeants affirment que c’est truqué. Virée !

« Non mais tu te rends compte ? »

Léa est une lanceuse d’alerte. 

C’est par exemple un soldat qui révèle que son armée torture ses prisonniers ou une salariée d’un grand site Internet qui dénonce la manipulation de nos données. En principe, le lanceur d’alerte ne fait pas tout ça pour se venger de quelque chose ou devenir célèbre, mais parce qu’il pense que c’est notre intérêt à tous d’être au courant. Un lanceur d’alerte, c’est quelqu’un qui révèle un scandale.

Ils existent depuis longtemps ces lanceurs d’alerte : des intellectuels, des syndicalistes, des journalistes ont joué ce rôle. Mais les nouvelles technologies donnent à chacun la possibilité de le faire, et avec une puissance décuplée. Léa par exemple, a discrètement filmé l’entraîneur entrant dans la pièce où est l’argent liquide. Et en fouillant dans l’ordinateur un soir, elle a même retrouvé un mail du président demandant au comptable de cacher les trous dans le bilan.

« Oh les escrocs ! »

« Je sais que je n’avais pas le droit de fouiller les ordis, mais comment prouver ? »

Et oui, parfois les lanceurs d’alerte s’affranchissent des lois pour sortir une affaire qu’ils jugent importante. En un post, en un mail, une vidéo ils peuvent la révéler à des millions de personnes.

Mais ils prennent des risques évidemment, comme Léa, renvoyée de son club. D’autres membres de l'équipe ont des doutes mais ils n’osent rien dire. C’est cela aussi la vie d’un lanceur d’alerte. Au début il est seul et il a face à lui des gens puissants, comme une armée ou une grande entreprise. Vous auriez tendance à croire qui au début ? Léa, qui est parfois un peu bizarre ? Ou l’entraîneur, qui a l’air très sérieux ?

Dans certains pays, les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi. Mais parfois, on leur reproche d’être des traîtres, des délateurs, pourtant ils sont un nouveau contre-pouvoir ! Une façon de les défendre, c’est de parler d’eux. Plus une affaire est publique, plus elle sera difficile à enterrer, et pourra libérer d'autres paroles.

Mais toujours garder un esprit critique, même avec les lanceurs d’alerte. La révélation d’un scandale, même de bonne foi, peut servir les intérêts de quelqu’un. 
L’entraîneur a fini par être renvoyé. Devinez qui l’a remplacé ? Un tout jeune coach, qui est aussi le cousin de Léa. Est-ce qu’elle a accusé l’entraîneur à tort ? Sûrement pas ! Est-ce que ça l’arrange qu’il soit viré ? Peut-être…

Réalisateur : Mathieu Decarli; Olivier Marquézy

Nom de l'auteur : Bruno Duvic

Producteur : France Télévisions; La Générale de Production; Radio France

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :