Vidéo : Qu'est-ce que l'hibernation ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre04:12Publié le 13/12/2021

Qu'est-ce que l'hibernation ?

C Jamy, les extraits

Pour se protéger du rude froid de l’hiver, certains animaux entrent dans une phase semblable à un sommeil de plusieurs mois durant lesquels ils adaptent leur métabolisme. Jamy nous en dit plus sur ce processus appelé hibernation.

Quand la nature prépare les animaux à hiberner

De nombreux animaux hibernent pour se protéger du froid. Parmi ces hibernants, on retrouve par exemple de nombreux mammifères comme le loir, la chauve-souris, ou la marmotte, qui est un des champions de l'hibernation. Ces espèces perçoivent des signaux lorsque l’automne arrive, les poussant à se préparer à hiberner. Le premier signe est la baisse de luminosité du ciel. Les mammifères possèdent une glande dans le cerveau chargée de la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. C’est l’épiphyse, qui en produit en plus grande quantité lorsque les jours commencent à raccourcir et que la lumière se fait moins forte. Vient ensuite la baisse de la température extérieure, que les hibernants ont du mal à supporter lorsqu’elle descend en-dessous de 6 degrés. A cause du froid et de la neige, ils ne parviennent plus à se nourrir, et rentrent alors en hibernation.

Un organisme au ralenti

L’hibernation est en réalité très différente d’un sommeil normal. Le métabolisme de l’animal fonctionne au ralenti, et sa température corporelle, normalement comprise entre 35 et 38 degrés, descend à moins de 10 degrés. Leur organisme a besoin de moins d’énergie, et donc de moins d’oxygène. Ainsi, leur respiration est plus lente, et leur cœur bat moins vite. Les zones du cerveau chargées des fonctions vitales sont les seules à rester actives. Certaines espèces, comme la marmotte, peuvent parfois se réveiller pour faire leurs besoins, avant de replonger en hibernation. A l’arrivée du printemps, quand les températures remontent, l’animal finit par se réveiller, et son corps reprend son rythme normal en seulement quelques heures.

L’ours, hivernant parmi les hibernants

L’ours est un cas particulier. Pendant longtemps, les scientifiques l’ont désigné comme un hivernant, car contrairement aux hibernants, sa température corporelle ne peut baisser que de quelques degrés. Mais cette notion est aujourd’hui remise en cause, car c’est la seule caractéristique qui le différencie des autres hibernants. Il reste endormi dans une tanière pendant 5 mois, son métabolisme diminue de 75% et son cœur bat deux fois moins vite qu’en temps normal.

 

© Crédits images : GETTY IMAGES / HEMIS / MIXKIT / PEXELS / SHUTTERSTOCK / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 13/12/21

Modifié le 13/12/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !