vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences de la vie et de la Terre02:47

Quelle est la température du corps humain ?

Les essentiels de Jamy

Ça fait 37,2. Ca ne bouge pas !

D’ailleurs, qu’il fasse 45° à l’ombre ou -10, notre température corporelle ne change pas. Elle reste toujours autour de 37°C. Enfin, entre 36,5 et 37,5 en fonction des individus. 

Pourquoi ? Et bien car c’est la température idéale nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme ! 

C’est à cette température que les réactions biochimiques qui font fonctionner nos cellules sont performantes. On parle de « compromis biochimique ».

Pour maintenir cette température, comme dans tout mécanisme il faut un thermostat ! 

Le notre se trouve au cœur de notre cerveau. Il s’agit d’une glande de la taille d’une petite noix, que l’on appelle l’hypothalamus. 

Que fait l’hypothalamus ?

S’il fait très chaud ou si l’on fait un effort, la température du corps va avoir tendance à augmenter. Pour la maintenir autour de 37°, l’hypothalamus déclenche la transpiration. Elle permet à notre corps de se rafraîchir, d’évacuer le surplus de chaleur. 

A l’inverse, s’il fait froid, l'hypothalamus ordonne aux muscles de se contracter pour produire de la chaleur. On frissonne.

Alors, bien sûr, notre thermostat a ses limites. Si l’on est exposé au froid pendant trop longtemps, notre température corporelle finit par chuter.   

Et lorsqu’elle descend sous la barre de 35°, on parle d’hypothermie. Attention, ça peut être très dangereux, car passé un certain seuil, l’organisme ne peut plus assurer ses fonctions vitales. 

A l’inverse, au dessus de 38°, on dit que l’on a de la fièvre.

L’hypothalamus augmente le thermostat. Ce qui permet de freiner la multiplication des microbes et rend le système immunitaire plus efficace. 

Mais attention, notre organisme n’est pas non plus conçu pour fonctionner en surchauffe. Passé 40°, il faut être très vigilant surtout chez les personnes fragiles comme les enfants et les personnes âgées. Une forte fièvre peut en effet provoquer une grave déshydratation, des hallucinations, voire des convulsions.

En résumé, nous avons, dans notre cerveau, un thermostat, qui permet à notre corps de rester à température constante. On dit que notre organisme est homéotherme. 

Enfin, il y a quand même quelques petites variations puisque juste avant le réveil, notre température est à son niveau le plus bas et qu’en fin d’après-midi, elle est à son niveau le plus haut ! 

C’est pour cette raison que le matin je fais chauffer la machine en prenant une bonne douche chaude !

Nom de l'auteur : Elodie Barakat

Producteur : France Télévisions; MFP

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 27/04/18

Modifié le 06/01/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par