Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité02:07

#Requins, nés pour nous croquer ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

Le 25 novembre 2019, un Français de 9 ans a été mordu lors d’une session de shark feeding en Polynésie française, une pratique pourtant interdite dans l’archipel depuis 2017. Malgré 72 points de suture, le garçon a eu beaucoup de chance. Si les attaques de requins sont toujours très médiatisées, car impressionnantes, il y a pourtant plus de décès par piqûres de moustiques ! Explications dans Zoom.

Les dents de la mer

En 2018, on a dénombré 130 attaques de requins sur l’homme dans le monde, dont 5 ont été mortels (source ISAF). Généralement, le requin attaque l’homme parce qu’il le confond avec une proie, comme un phoque ou un poisson. Victime n°1 : le surfeur qui s’aventure dans des zones fréquentées par les squales. D’autres, à la recherche de sensations fortes, les nourrissent dans le but de les voir de près et même de les toucher, oubliant que le requin reste un animal sauvage. Cette activité, appelée le shark feeding, a causé une grosse frayeur et 72 points de suture au jeune Tiago lors d’une session en Polynésie française.

Un prédateur menacé

Mais les requins sont surtout victimes des activités humaines. Chassé pour ses ailerons et emprisonné dans les filets des pêcheurs, l’animal est aujourd’hui en danger : un tiers des espèces de requins sont menacés de disparition (source IUCN). Mais, contrairement à ce que l’on pense, le requin n’est pas l’animal le plus dangereux pour l’homme. Notre pire ennemi est beaucoup plus petit : il s’agit du moustique ! Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 500 000 personnes meurent chaque année à cause des maladies qu’il transmet en piquant (paludisme, dengue, virus zika, chikungunya…)

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 06/12/19

Modifié le 16/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par