Vidéo : L'intelligence artificielle

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
Education aux médias et à l'information03:45

L'intelligence artificielle

Médiatropismes

Il existe aujourd'hui des robots programmés pour rédiger des articles d'informations sur différents sujets comme les résultats sportifs par exemple. Ces robots sont dotés d'une intelligence artificielle (IA) fonctionnant grâce à des algorithmes qui traitent des données massives appelées les big data. Mais est-ce que le terme d'intelligence rime toujours avec progrès, et comment impacte-t-elle les médias ?

Des robots journalistes, ce n'est plus de la science-fiction

Les robots modernes sont en capacité de produire des textes mais aussi des visuels en un temps record. Ainsi grâce à eux et à leur automatisation, l'information peut être traitée en temps quasiment réel, autant par l'écrit que par l'image. Les robots vont-ils remplacer l'homme ? Ces machines n'ont à priori pas cette vocation, ni celle de voler les métiers. En effet, l'avantage de l'utilisation de ces machines est de permettre par exemple de dégager plus de temps aux journalistes pour enquêter.

Le machine learning, le progrès technologique de l'information

Les nouvelles technologies, en progrès constant, permettent de nos jours de reproduire numériquement des sites, des monuments, des bâtiments en tous genres. Ainsi, on peut imaginer que lors d'une catastrophe détruisant tout un temple, l'utilisation de drones pour photographier sous tous les angles le monument détruit, va permettre de connaître les dimensions exactes, les matériaux utilisés, mais aussi l'orientation de l'édifice original afin de le reconstituer très rapidement. Cette technologie est également pratique pour les visites virtuelles comme celle des musées notamment.

Le deep fak, le progrès technologique au service de la manipulation

Les téléphones récents sont presque tous équipés de la reconnaissance faciale. Une prouesse technologique qui assure une plus grande sécurité, mais qui est aussi au service de la manipulation : le deep learning. Cette intelligence artificielle est capable par exemple de modifier les mouvements de lèvres d'une personne pour les faire coïncider avec les paroles d'une autre. Cette pratique est très utilisée pour la traduction d'œuvres cinématographiques ou télévisuelles, mais elle peut toutefois être utilisée à des fins néfastes et trompeuses. On parle alors de deep fake. Cette méthode informatique utilisant des logiciels performants a déjà démontré sa puissance en visant certaines personnalités, au point de ne plus pouvoir discerner le vrai du faux. En clair, on peut faire dire ce qu'on veut à n'importe qui.

Les limites de l'intelligence artificielle

La principale limite de l'intelligence artificielle c'est l'absence de conscience humaine. Tous les nouveaux appareils, du téléphone à l'enceinte connectée, en passant également par les assistants vocaux, nécessitent le travail de milliers d'humains. Ces travailleurs de l'ombre améliorent sans cesse les différents algorithmes et participent activement au progrès technologique, au profit des marchands d'intelligence artificielle. Selon l'Union Européenne, pour une intelligence artificielle éthique, il faut vérifier la traçabilité des algorithmes, veiller au respect de la vie privée, et évaluer la responsabilité écologique.

Réalisateur : Jean-François Gervais et Stéphane Chung (INA)

Nom de l'auteur : Divina Frau-Meigs, Pascale Garreau (Savoir*Devenir)

Producteur : Savoir Devenir et l’INA avec le soutien du Ministère de la Culture

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 25/09/20

Modifié le 14/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par