Vidéo : La liberté d'expression

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
Education aux médias et à l'information03:00

La liberté d'expression

Médiatropismes

La liberté d'expression permet le débat et le partage d'opinions. Et tout ce qui est dit sur internet et les réseaux sociaux se répand et se propage à la vitesse de l'éclair. L'information est publiée et relayée sans modération. Dès lors, est-ce qu'on peut toujours dire tout ce qu'on veut ? Est-ce que démocratie et réseaux sociaux riment ensemble ?

Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler

Sur les réseaux sociaux, les échanges se chiffrent en milliards en seulement une minute. C'est la foire aux posts, tweets, snaps, stories. Ils circulent sur la toile et suscitent en nous des émotions comme la peur, la nostalgie, la surprise ou encore la colère. Chacun clame haut et fort ce qu'il pense, parfois sans retenue, voire sans réelle réflexion, ce qui peut alors faire l'objet de nombreux dérapages. Certains discours sont même considérés comme des délits d'opinion en Europe du fait de leur extrémisme. L'atteinte à la vie privée, le racisme, l'insulte, le sexisme, l'antisémitisme, l'incitation au terrorisme et la diffamation sont interdits dans le droit européen. Tandis qu'aux Etats-Unis, ces opinions sont protégées par le premier amendement. De fait, il faut doubler de vigilance puisque les principaux médias sociaux sont de droits américains. Donc en clair, votre liberté d'expression dépend de votre géolocalisation : «dites-moi où vous êtes et je vous dirai ce que vous avez le droit de dire.»

A qui profite la censure ?

Donc la liberté d'expression n'est justement pas totalement libre, et cette censure profite à certains. En effet, grâce au traçage, au blocage ou encore à la désactivation, les pouvoirs autoritaires peuvent contrôler l'opinion. Autrement dit, ils ont recours à la censure pour éviter la propagation d'idées qui les dérangent. Il faut donc savoir se réguler en évitant les délits, mais il ne faut pas pour autant tomber dans l'extrême : l'autocensure.

Comment conserver sa liberté d'expression ?

S'exprimer sans trop s'exposer, se réguler dans ses propos sans s'autocensurer. Même dans un système démocratique, on peut aussi avoir le droit de ne pas partager toutes ses opinions. 

Il faut donc savoir s'éduquer tout en éveillant son propre esprit critique, apprendre à argumenter et produire des contre-discours le cas échéant.

De plus, outre l'environnement juridique, toutes sortes de choix et de recours existent dans le cadre démocratique pour préserver nos libertés fondamentales dont la liberté d'expression.

 

Réalisateur : Jean-François Gervais et Stéphane Chung (INA)

Nom de l'auteur : Divina Frau-Meigs, Pascale Garreau (Savoir*Devenir)

Producteur : Savoir Devenir et l’INA avec le soutien du Ministère de la Culture

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 25/09/20

Modifié le 14/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par