Vidéo : Méthodologie du sujet d'invention

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français08:57

Méthodologie du sujet d'invention

Français 3e

Pour préparer l’épreuve de français au brevet, nous vous montrons les différentes méthodologies à adopter pour réussir le sujet d'invention.

Rappel :  La méthodologie pour le sujet d’invention varie selon les sujets proposés. Vous allez être confronté à différents types de sujet : l’article de journal, la lettre ou le portrait.

L’article de journal

Brouillon

Pour la rédaction de l’article du journal, vous devez répondre à ces questions :

  • À qui s’adresse l’article ? Cela va orienter le ton de l’article, le niveau de langue et la façon de présenter les faits.
    Exemple : si c’est un journal qui s’adresse aux enfants, l’article n’emploiera pas le même ton qu’un article destiné aux adultes.
  • Quel est le contenu de l’article ? Vous devez retrouver le sujet.
  •  Quel est le but de l’article ? Sans cette question, vous ne pourrez pas créer votre article. Le but de l’article sera soit d’informer, soit d’expliquer, soit de convaincre. Cela déterminera le ton de l’article (neutre ou subjectif). Si vous voulez convaincre, il sera subjectif, si vous voulez informer ou expliquer, il sera neutre.

Rédaction

Pour l’écrit, vous devez :

  • Trouver un titre court et percutant pour votre article : vous pouvez employer la forme interrogative ou non.
  • Faire des paragraphes courts et clairs.
  • Écrire des phrases courtes.
  • Utiliser des connecteurs logiques.

La lettre

Tout d’abord, vous devez repérer la situation d’énonciation. Il faudra trouver :

  • L’émetteur : qui écrit la lettre ?
  • Le destinataire : à qui est-elle destinée ?
  • Les circonstances dans laquelle la lettre est écrite.
  • Le but de la lettre.

Ensuite, vous allez devoir penser à la présentation de la lettre (formules de politesse et mise en page).

Enfin, vous allez réfléchir au contenu et au registre à employer dans votre lettre : est-ce que le sujet vous donne des informations là-dessus ?

Exemple : on peut vous demander de rédiger une lettre en mettant en avant le registre pathétique. Ou, on peut vous donner des informations sur le contenu de la lettre que vous devrez incorporer dans votre sujet.

→ Cela va définir le niveau de langue et la mise en forme. Une lettre officielle n’aura pas le même niveau de langage qu’une lettre d’amour.

Le portrait, la description

Pour l’écriture d’un portrait ou d’une description, vous allez devoir :

  • Identifier le narrateur (le point de vue) et son statut : cela vous permettra de savoir si votre texte doit être objectif ou subjectif. Si vous avez le choix, nous vous conseillons de prendre un narrateur subjectif. Cela rendra votre écriture plus riche.
  • Organiser la description spatialement : allez-vous partir d’un détail pour aller vers quelque chose de général ? Ou, allez-vous partir du général vers un détail ? Ou, allez-vous décrire votre personnage de la tête aux pieds ? Ou allez-vous décrire un paysage de gauche à droite ?
  • Employer des connecteurs spatiaux (en dessous, à gauche, à droite, etc.).
  • Faire attention à votre style d’écriture : adoptez des verbes de perception impliquant les sens et des figures de style (comparaisons, métaphores, etc.).
  • Mettre des adjectifs qualificatifs : ils vont rendre votre écriture plus expressive.

 

Attention à l’emploi du :

- verbe « être » : varier les verbes.

- « il y a » : on peut se retrouver avec une énumération de cette expression.

Écrire le dialogue

Pour rédiger le dialogue, vous devez définir la situation d’énonciation :

  • Où ? Quand ? Pourquoi ?
  • Quel est son thème ?
  • Quel est son but ?
  • Quels sont les caractères des personnages ?

L’écriture un dialogue pour un récit est différent de l’écriture d’un dialogue pour une pièce de théâtre car il ne s’agit pas des mêmes genres littéraires.

Le dialogue dans le récit

Dans le récit, vous devez :

  • Présenter le dialogue avec des verbes de parole (parfois en incise) et avec une mise en page spécifique (retour à la ligne, tiret, guillemets…).
  • Varier les verbes de parole : n’utilisez pas constamment le verbe « dire ».
  • Garder la présence d’un narrateur : le narrateur dit les verbes de parole. Il peut intervenir en coupant le dialogue.

Le dialogue au théâtre

Pour une pièce de théâtre, voici les règles à respecter :

  • Présenter les noms des personnages avant la réplique.
  • Garder l’absence de narrateur.
  • Mettre les informations que vous donnez à la place du narrateur dans des Didascalies. Ils donnent le ton, le geste, les déplacements, etc.
  • Vos personnages peuvent faire des apartés, c’est-à-dire qu’ils s’expriment à eux-mêmes ou au public.

Écrire la suite d’un passage

Pour réussir cet exercice, il faut respecter :

  • Le genre du littéraire : si on vous donne une pièce de théâtre, vous devez garder ce genre littéraire dans votre suite.
  • Le courant littéraire : si vous avez un texte qui appartient au Romantisme ou au Réalisme, vous devez conserver ce courant car vous devez vous faire passer pour l’écrivain.
  • Le registre littéraire : si vous avez un registre pathétique ou lyrique, vous le conservez.
  • Le niveau de langue : vous devez préserver le même niveau de langue que dans le texte initial.
  • Le cadre spatio-temporel
  • La situation 

⇒ Pour cette épreuve, vous avez une marge de liberté. Vous devez en général imaginer l’issue finale. Mais, vous devez le faire avec des contraintes.

Faites cette liste au brouillon avant de vous lancer dans l’écriture. En effet, vous devez respecter scrupuleusement ces consignes car elles représentent la grille d’évaluation du correcteur pour cet exercice.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2016

Année de production : 2016

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par