Une équipe de paléoanthropologues a fait une découverte qui repousse de 100 000 ans l'âge de notre espèce et qui remet en cause l'histoire de l'Homo sapiens.

Les différents hominidés

Différents hominidés ont existé : le Sahelanthropus tchadensis, l'Australopithèque, Homo habilis, Homo erectus, l'homme de Neandertal, Homo sapiens. Ces espèces ont vécu sur allant de -7 millions d'années à -195 000 années.
L'Homo sapiens ou Homme moderne (c'est-à-dire nous), fait partie de l'espèce Homo. Il a existé une quinzaine d'espèces Homo mais aujourd'hui, Homo sapiens en est le seul représentant.

La théorie du Jardin d’Eden

1967 : découverte de deux crânes, Omo 1 et Omo 2, dans la vallée de l’Omo en Éthiopie.

2005 : une datation précise estime que ces crânes ont 195 000 ans
C’est à la suite à cette découverte que s’est développée la thèse du « Jardin d’Eden ». Et c’est quoi cette théorie ? L’Homo sapiens serait apparu en Afrique de l’Est, avant de quitter le continent pour s’étendre au Proche-Orient, puis en Europe, en Asie, Amérique et Océanie.

Le saviez-vous ?

Des ossements ont été découverts au Proche-Orient et auraient environ 100 000 ans. Un squelette en Asie a, lui, été daté de 63 000 ans.


Une découverte révolutionnaire

Une récente découverte indiquerait que l’Homo Sapiens serait âgé de 300 000 ans et non pas de 195 000 ans.

La découverte

Où ? À Jebel Irhoud, ancienne mine où avait été découvert en 1961 un premier crâne humain.

Qui ? Une équipe menée par le paléoanthropologue français Jean-Jacques Hublin.

Chronologie

  • 2004 : découverte de fossiles et de silex
  • 8 juin 2017 : une équipe de la revue scientifique Nature atteste que les restes de fossiles trouvés datent de -300 000 ans

La minute scientifique

Les scientifiques utilisent principalement deux techniques de datation : l’une portant sur l’analyse de dent, l’autre sur l’analyse de restes de silex brûlés.
 

Comment savoir si ces ossements appartiennent à des Homo sapiens ?
Ils possèdent les traits caractéristiques des Homos sapiens comme leur visage et leurs dents. La boîte crânienne est en revanche plus aplatie et le cerveau 20 % plus petit que le nôtre.

 

N’y a-t-il pas eu d’autres découvertes similaires à celle-ci ?
Si ! En Afrique du Sud en 1932, un crâne de 260 000 ans a été découvert. Il est soupçonné d’appartenir à un Homo sapiens dit archaïque, légèrement différent de l’Homo sapiens, mais cela n’a pas été prouvé.

 

Conclusion :

Éthiopie, Maroc, Afrique du Sud… L’idée de l’émergence de l’Homo sapiens en Afrique de l’Est est donc bien remise en cause et relèverait plus d’un phénomène panafricain.
Cette découverte est donc importante car, en plus de la théorie du Jardin d’Eden, elle remet en question la date de naissance de notre espèce.
 

Texte de Sybile Morel

Publié le 14/06/17

Modifié le 22/05/19