Vidéo : 1870 : les Français dans la misère

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire01:40Publié le 08/06/2021

1870 : les Français dans la misère

C Jamy, les extraits

La professeure d'économie Laureen Melka, chroniqueuse dans C Jamy nous éclaire sur le quotidien difficile des travailleurs de la France de 1870.

Misère et précarité du travail pour les ouvriers

En 1870, la France ressemble encore à un système féodal. La moitié des 36 millions d'habitants sont des paysans surexploités par des propriétaires terriens. Avec la révolution industrielle du XIXe siècle, beaucoup partent vers les villes dans l'espoir d'une vie meilleure. C'est l'exode rural : 100 000 départs par an. A l'usine, les Français gagnent un peu plus d'argent qu'aux champs. Ils sont payés à la journée, moins de 3 francs, le fameux franc germinal (l'équivalent d'environ 4 euros). Le travail est de plus de 70 h par semaine et s'effectue dans une très grande précarité :

  • pas de droit du travail. Les patrons tout-puissants licencient sans préavis ni indemnités
  • pas d'assurance chômage. Les machines ne sont pas sécurisées et les accidents très fréquents.
  • pas de protection sociale. Les ouvriers estropiés sont réduits à la mendicité.

Faible espérance de vie des Français au XIXe siècle

Dans les foyers, tout le monde travaille. 1 ouvrier sur 3 est une femme ou un enfant. L'école n'étant pas encore obligatoire, les enfants partent travailler à l'usine dès l'âge de 8 ans. Ces derniers contractent des maladies comme le rachitisme.

► Dans la France de 1870, l'espérance de vie d'un ouvrier dépasse à peine les 40 ans.

 

© Crédits images : ABACA / AKG-IMAGES / BRIDGEMAN IMAGES / GAMMA-RAPHO / HEMIS / © MUSEE D’ART ET D’HISTOIRE PAUL ELUARD DE SAINT-DENIS /  DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 08/06/21

Modifié le 08/06/21

Ce contenu est proposé par