Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité03:08

 

Des SOS, des appels à l’aide... Voici les messages que les Indiens d’Amazonie envoient au monde entier depuis plusieurs semaines. Les tribus indigènes, qui vivent isolées dans la forêt, sont aussi touchées par le Covid-19. Pour tout capter, c’est dans ZOOM.

Les Indiens d'Amazonie menacés par la déforestation et le coronavirus

Dans la région de l’Amazonie qui s’étend sur neuf pays : le Brésil, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur, la Colombie, le Venezuela, la Guyane, le Suriname et la Guyane française, on compte près de 120 000 personnes contaminées et plus de 6 000 morts. Dans cette région, le virus se propage à cause des chercheurs d’or et des bûcherons illégaux. Ils passent leur temps à parcourir la forêt et à la détruire pour l’exploiter. Les quatre premiers mois de l’année 2020, 1 202 km2 ont été déboisés. C’est 2 fois plus qu’en 2019. Pour les Indiens c’est une double catastrophe : leur territoire diminue et le risque d’infection augmente.

Une population fragile et vulnérable

Le coronavirus est un grave danger pour les tribus d’Amazonie qui sont très vulnérables. Le corps des Indiens n’a pas l’habitude des maladies du monde extérieur et a du mal à les combattre. Dans la forêt, il n’y a pas toujours de médecins pour ausculter les malades ni de médicaments à donner. Il est impossible de soigner les cas graves… A moins de pouvoir les transporter à l’hôpital. Les lits sont quasiment tous occupés et le matériel manque. Masque en tissu ou en feuille de bananier sur le visage. Ils se protègent comme ils peuvent.

La situation est dramatique. Les Indiens se sentent ignorés, voire complètement abandonnés par leur pays. Le chef du peuple Kayapo, Raoni Metuktire, demande une aide alimentaire, des produits d’hygiène et des médicaments. En France cet appel au secours a été entendu et plus de 36 000 euros de dons ont été récoltés.  

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 29/05/20

Modifié le 29/05/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par