Vidéo : Décolonisations : la France en guerre

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire07:19

Décolonisations : la France en guerre

Décolonisations

Ce qui s’est passé dans les colonies, c’était une guerre, enfin c’était même plusieurs guerres.

Mélanie Wanga

 

Entre 1945 et 1962, la France est un pays en guerre, plongée dans une série de conflits ininterrompus. Aux quatre coins du monde, ses colonies manifestent des volontés d’indépendances. Pour rétablir l’ordre, partout, l’armée est mobilisée. Dans quels territoires la France a-t-elle employé la manière forte ? Pourquoi, à rebours du vent de l’histoire, a-t-elle lutté pour garder ses possessions ?

A l’issue de la Seconde guerre mondiale, la France possède encore un immense empire colonial mais son autorité est largement contestée. Dès 1945, plusieurs territoires placés sous sa domination réclament l’indépendance.

Le 2 septembre, en Indochine, le leader du mouvement de libération nationale met le feu aux poudres en proclamant l’indépendance de son pays.

1945 : l'embrasement en Indochine

Mais la France refuse de perdre l’Indochine, plus riche colonie de son empire. Après plusieurs tentatives de négociations, les autorités envoient l’armée pour contrer la rébellion qui s’étend. La guerre d’Indochine commence.

Au moment où la guerre d’Indochine éclate, l’empire colonial français connaît bien d’autres foyers d’agitation. Partout où les peuples colonisés veulent s’affranchir de la tutelle de la France, les autorités répondent par la répression armée. C’est le cas en Afrique du Nord, à Madagascar ou encore en Côte d’Ivoire…

1954 : l'armée française humiliée à Diên Biên Phu

Mais cette stratégie a des limites. Après plus de sept ans de combats, la guerre en Indochine s’est transformée en bourbier. Pour en finir, l’armée française décide de jeter toutes ses forces dans une ultime offensive. Le 13 mars 1954, la bataille de Diên Biên Phu s’engage. Après 57 jours et 57 nuits de combats ininterrompus, l’armée française subit une défaite humiliante.

Le 21 juillet 1954, le Vietnam, accède à l’indépendance. Le Laos et le Cambodge lui emboîtent le pas. Ces événements ont un grand retentissement dans l’Empire et dans le monde.

Dès l’automne 1954 en Algérie, les attentats anti-français se multiplient, l’année suivante, au Cameroun, une rébellion éclate. Si la France continue d’envoyer ses soldats, elle comprend aussi qu’elle doit lâcher du lest ailleurs.

En mars 1956, le Maroc et la Tunisie obtiennent leur indépendance.

1958 : la IVe République s'effondre

En 1958, l’histoire s'accélère. La situation en Algérie provoque un séisme politique : la IVe République s’effondre et Charles de Gaulle accède au pouvoir.

Pour sauver ce qui peut encore l’être, il propose aux colonies africaines plus d’autonomie tout en restant liés à la France. Lors d’une grande tournée en Afrique, l’administration française contrôle les oppositions, et dans certaines colonies, de Gaulle est accueilli triomphalement.

Pourtant, les critiques s’intensifient. En Guinée, Sékou Touré, le leader indépendantiste refuse la proposition de De Gaulle.

Le 2 octobre 1958, la Guinée accède à l’indépendance. Bientôt, d’autres pays suivront son exemple et de Gaulle ne s’y opposera plus.

En 1960, quatorze nouveaux états font leur entrée dans le concert des nations.

Deux ans plus tard, la guerre d’Algérie s’achève et avec elle le cycle des guerres de décolonisation, que la France a mené à contre-courant de l’Histoire, prend fin.

 

Déccouvrez tous les épisodes de la série Décolonisations 

Réalisateur : Simon Maisonobe

Producteur : Cinétévé

Publié le 02/10/20

Modifié le 02/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par