#Harcèlement : de l'école aux réseaux sociaux

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 07/11/19Modifié le 27/11/19

Sur le même sujet

En France, selon l’UNICEF, près de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement. Insultes, attaques sur les réseaux sociaux, violences physiques, provocation au suicide… Le harcèlement englobe de nombreuses formes de violence et le cyberharcèlement est un phénomène de plus en plus répandu. En juin 2019, une jeune fille de 11 ans, Evaëlle, a décidé de mettre fin à ses jours à cause de ses camarades de classe. Et elle n’est malheureusement pas un cas isolé. Zoom sur un fléau qui se propage sur les réseaux sociaux.

Quand le harcèlement dépasse les murs de l'école

Le harcèlement, ce sont des propos ou des comportements agressifs répétés. Insultes, vols, violences, chantage... Il y a autant de formes de harcèlement que de harceleurs. La plupart des enfants sont heureux à l'école. Mais 10 % la considèrent comme un lieu de souffrance. Le harcèlement scolaire dépasse les murs de l'école et se propage sur les réseaux sociaux. Jade, victime de harcèlement, témoigne : « Je rentrais chez moi, je regardais sur ma tablette et je regardais mes messages. Je recevais surtout des insultes, comme quoi j'étais grosse, moche... On me disait qu'il fallait que je me suicide. »

Des violences qui poussent au suicide

18 % des collégiens disent avoir reçu des messages haineux via les réseaux sociaux ou leur portable. C'est ce qui est arrivé à Marion Fraisse. La jeune fille de 13 ans s'est suicidée en 2013 à cause d'attaques répétées au collège et sur Facebook. Un drame qui a massivement sensibilisé au harcèlement scolaire sur les réseaux sociaux. Les harceleurs sont particulièrement actifs sur Ask.fm, une plateforme de  questions-réponses qui permet d'envoyer des messages de façon anonyme. En 2013, 4 utilisateurs de moins de 15 ans se sont suicidés à cause de messages haineux sur ce réseau social. 

Comment briser le silence ?

Le harcèlement est devenu un tel enjeu que tout le monde se mobilise : politiques, associations, profs, parents, enfants... Un numéro permet aux victimes de s'exprimer : le 3020. Et des plateformes tentent, à leur niveau, de briser le silence des victimes. Par exemple, Twitter oriente vers de l'aide ses usagers lorsqu'ils recherchent des mots clefs inquiétants. Instagram a nommé des ambassadeurs, comme Cyril Schreiner qui comptabilise 1 million de followers, de la lutte contre le harcèlement en ligne.  Et TikTok missionne ses influenceurs pour répandre des messages positifs sur le réseau. 

 

Découvre des témoignages de victimes et de leurs proches et comment agir en cas de harcèlement avec notre dossier consacré au Harcèlement à l'école.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :