L'Exil de Napoléon à l'île d'Elbe

Clin d'œil en Méditerranée
Publié le 18/10/19Modifié le 18/10/19

Sur le même sujet

On ne parle pas souvent de l'exil du premier empereur des Français, Napoléon Bonaparte, à l’île d’Elbe. Pourtant, l’homme qui avait dominé et dirigé l’Europe, fut à la tête de la principauté de l'île durant 300 jours qui marquèrent l’histoire de ce petit territoire à jamais…

Pourquoi Napoléon Bonaparte a-t-il était exilé à l’île d’Elbe ?

Outre les victoires, Napoléon connu également de dures défaites. 31 mars 1814, après la difficile campagne de France, Paris tombe aux mains des Russes et des Prussiens. Devant ce désastre, Napoléon est alors contraint d’abdiquer. Le traité de Fontainebleau est signé le 11 avril 1814 avec les représentants de l’Autriche, de la Russie et de la Prusse. Napoléon renonce à tout droit de souveraineté sur l’Empire français, le royaume d’Italie et tout autre pays. Toutefois, les Alliés lui laissent le choix de s’exiler à Corfou ou à l'île d'Elbe, au large de la Toscane. Il choisit cette dernière sans doute car elle est proche de son île natale, la Corse. De mai 1814 à février 1815, il vivra non comme prisonnier mais comme empereur sur ce tout petit royaume de 224 km2…

Pourquoi ce territoire allait-il se souvenir de Napoléon pour toujours ?

Napoléon traverse la Provence sous les huées, avant d'embarquer sur une frégate. En revanche, il est acclamé à son arrivée à Portoferraio, et confusion du maire qui ne sait où le loger, il passera une première nuit à la mairie… Finalement, Napoléon trouvera une villa digne de son rang : la Palazzina dei Mulini, qu'il entreprit de moderniser. Plus tard, il achètera la Villa de San Martino pour en faire sa résidence d'été, son nid d'amour. Pour cela, il a besoin d'argent. Il demande à sa sœur Pauline, qui pour l'occasion vendra ses bijoux.

Napoléon joue son rôle d'empereur en recréant rapidement une véritable petite cour et en organisant un gouvernement. Il modernise l’île, ordonne divers travaux, ouvre des routes, dynamise l'économie et modifie le droit. Portoferraio n'est plus qu'un vaste chantier. Il donne des sommes aux nécessiteux, des charges honorifiques, et le 7 mai Napoléon ira jusqu’à réorganiser sa petite marine.

La vie mondaine reprend son cours

Toujours épris, il attendra en vain la visite de son épouse, Marie-Louise d'Autriche et celle de son fils, le roi de Rome. En revanche, il aura d’autres visites et notamment celles de trois femmes :

  1. Le 2 août 1814, celle de sa mère,  Maria Letizia, accueillie avec joie par tout Portoferraio.
  2. Puis c’est au tour de sa sœur Pauline Borghèse qui viendra pour organiser des fêtes. Soirées théâtrales, musicales, bals et réceptions ont lieu régulièrement.
  3. Le 1er septembre 1814, l'Empereur sera comblé par la visite de Marie Walewska, sa maîtresse polonaise. Napoléon la conduira dans un lieu romantique, qu'il affectionnait particulièrement, la Madonna del Monte. Suivront deux nuits et deux jours d'intense passion. Puis, malgré une tempête furieuse, Napoléon la renvoie sans plus attendre en France, craignant que Marie-Louise apprenne cette visite.

Napoléon quitte l'île d'Elbe

Le 26 février 1815, Napoléon s'enfuit, sans pour autant se cacher, sous les vivats d'une foule en délire : « Je reviendrai mes amis, je vous confie ma mère et ma sœur ! ». Il accoste à Golfe-Juan. Après 10 mois d'exil, ce seront les fameux Cent-Jours, la défaite de Waterloo, Sainte-Hélène, la maladie et la mort… Avant de mourir, Napoléon confiera : «  Il y a six ans exactement j'arrivais à l’Elbe. Il pleuvait. Je guérirais si seulement je pouvais une fois encore entendre à nouveau cette pluie… » !

 

 

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Nom de l'auteur : Anne-Laure Gérôme

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Année de diffusion : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :